Malgré la crise, les entrepreneurs s’engagent, selon le baromètre Generali-CSA

Malgré la crise, les entrepreneurs s’engagent, selon le baromètre Generali-CSA
Selon le dernier baromètre Generali-CSA, 67% des entrepreneurs disent que la crise est encore devant eux. Malgré ce constat, de plus en plus d’entreprises poursuivent leurs actions sociétales afin d’aider les autres tout en développant leur entreprise.


Malgré les signes annonciateurs d’un redoux dans le climat économique européen, les entrepreneurs français restent pessimistes, avec 67% d’entre eux qui prévoient des mois, voire des années difficiles avant une franche sortie de crise.

Cette crise ne semble toutefois pas remettre en cause leurs engagements sociétaux. Un entrepreneur sur deux considère en effet que ce type d’actions contribue à améliorer la compétitivité de son entreprise. Et comme bien souvent lorsqu’on parle de RSE, les entrepreneurs privilégient les actions environnementales afin de réduire leurs coûts.

81% d’entre eux privilégient des actions permettant de mieux gérer les déchets, 80% s’engagent à réduire les consommables et 68% plaident pour une réduction des dépenses énergétiques. Pour 25 % des dirigeants d’entreprise, la mise en place d’un processus d’évaluation au sein de leur société est déjà effective et plus de 33 % d’entre eux s’engagent dans ces démarches avec la volonté d’obtenir une certification ou un label.

Cela souligne l’importance du retour sur investissement pour les entrepreneurs. Par ailleurs, l’étude note que la réduction et la prévention des risques ainsi que l’amélioration de l’image sont considérées comme étant des motivations très importantes pour 7 dirigeants sur 10.

À noter que ce baromètre a été réalisé en vue du 3e Parlement des entrepreneurs d’avenir qui se tiendra les 5 et 6 novembre à Paris.

, , , , , , , ,