Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Fondation Total : une nouvelle approche pour la sauvegarde du patrimoine

Fondation Total : une nouvelle approche pour la sauvegarde du patrimoine
L’actualité internationale témoigne régulièrement de destructions et de pillages de sites archéologiques, religieux ou culturels, en zones de conflits armés ou de catastrophes naturelles. La destruction de la cité antique de Palmyre par des soldats de Daesch en 2015 en a été l’un des exemples frappants, qualifié de « crime de guerre » par la Présidente de l’UNESCO. La valorisation et la protection du patrimoine sont l’une des missions de la Fondation Total. Dans le cadre du projet « Bibliothèques du Levant » la Fondation Total  soutient  par l’innovation technologique la préservation des manuscrits anciens menacés par les conflits armés en permettant leur archivage et en les rendant accessibles aux experts comme au grand public.


« C’est un désastre de voir ce patrimoine détruit, car il est constitutif de l’identité des pays et de la fierté des peuples » déplore Laurent de Soultrait, responsable du Pôle Culture et Patrimoine de la Fondation Total. C’est la raison pour laquelle la Fondation Total s’est associée à la réflexion menée par Jean-Luc Martinez, directeur du musée du Louvre, pour établir la liste des 50 propositions françaises pour protéger le patrimoine de l’humanité, remise au Président de la République en novembre 2015. La Fondation est mécène de projets qui mettent en œuvre certaines de ces propositions, comme le renforcement des coopérations entre institutions pour protéger les collections et diffuser les connaissances ou la conservation de la mémoire des sites par la numérisation.

 

Le portail de numérisation partagée des Bibliothèques du Levant 

Initié par la BnF (Bibliothèque nationale de France) et mené avec la coopération de huit bibliothèques possédant des fonds uniques en Egypte, Irak, Liban, Turquie et à Jérusalem, le projet vise à assurer la sauvegarde numérique de plusieurs milliers de documents (imprimés, manuscrits, cartes, photographies, et affiches). Témoins de siècles d’échanges culturels et interreligieux intenses dans cette zone de l’extrémité orientale de la Méditerranée, ces documents, encore très peu numérisés, stockés parfois dans des conditions précaires et fragilisés par le contexte de crise politique, pourront ainsi être conservés de façon pérenne. Ce patrimoine exceptionnel pourra également être diffusé et transmis, tant auprès des chercheurs que du grand public. Il sera valorisé par un portail numérique multilingue et les documents seront intégrés à Gallica, la bibliothèque numérique développée par BnF. Cette préservation des mémoires fragilisées de l’Orient méditerranéen illustre les nouvelles formes de coopération numérique qui se mettent en place et la prise de conscience croissante d’une responsabilité partagée dans la sauvegarde du patrimoine universel de l’humanité.

 

Le patrimoine en péril accessible au grand public grâce aux nouvelles technologies

Du 14 décembre 2016 au 9 janvier 2017, la Rmn-Grand Palais, en coopération avec le Louvre, présente au Grand Palais l’exposition « Sites éternels, de Bâmiyan à Palmyre, un voyage immersif au cœur de la mémoire de sites du patrimoine universel ». La Fondation Total soutient cette exposition que les organisateurs ont voulu gratuite et qui a pour vocation de sensibiliser le grand public à la notion de patrimoine en danger et de lui permettre de découvrir des sites archéologiques inaccessibles car menacés par les conflits. L’emploi des nouvelles technologies – comme la projection d’images à 360° ou la reconstitution numérique de lieux à partir de prises de vues réalisées par des drones – permet de découvrir en immersion les sites de Bâmyian (Afghanistan), Khorsabad (Irak), Damas et Palmyre (Syrie). Pour la première fois, le visiteur peut aussi observer, étape par étape, la destruction et la simulation de la reconstruction de Palmyre, en 3D dynamique et en réalité augmentée. Une illustration supplémentaire de la modernisation de la protection du patrimoine, qui exploite désormais pleinement les nouveaux outils technologiques et numériques.

, , , ,