A 7 ans il donne ses cheveux aux petits malades du cancer

A 7 ans il donne ses cheveux aux petits malades du cancer
Un garçon de sept ans souffrant de plusieurs malformations cardiaques a laissé pousser ses cheveux depuis deux ans pour qu’on en fasse une perruque destinée à un autre enfant, en plus d’amasser 1113 $ pour les enfants malades.


«Il y a des enfants qui n’ont pas de cheveux. Je ne veux pas qu’ils se fassent moquer d’eux», dit candidement Victor Comtois, sept ans, lui-même atteint de plusieurs malformations cardiaques.

Demain, on lui coupera la couette pour faire un don de cheveux à l’association Leucan, qui vient en aide aux enfants atteints de cancer. Il tenait à ce que ça se fasse avant Noël puisque pour lui, il s’agira d’un beau cadeau pour ces enfants.

Maladie

Victor ne jouera jamais au hockey pour l’équipe de son école et ne fera pas de ski. Quand il joue au soccer, il fait l’arbitre ou est gardien de but. Tout ce qui pourrait faire trop forcer son cœur est à proscrire, au risque de provoquer un arrêt cardiaque.

Déjà dans le ventre de sa mère, la gynécologue avait remarqué qu’il manquait une structure en x dans le cœur de Victor. Il avait dix jours la première fois qu’il a été opéré au cœur. Il a été réopéré quatre fois depuis et ce n’est pas terminé.

Selon sa mère, Caroline Lesage, les nombreuses présences à l’hôpital de son fils l’ont sensibilisé au cancer et à la perte des cheveux.

«Il y a deux ans, il y avait un petit garçon de son année qui avait eu une leucémie. Il n’avait pas de cheveux. Victor m’avait demandé “ce qui arrivait quand on perd ses cheveux”», se rappelle la maman.

En plus d’attendre deux ans pour avoir les huit pouces nécessaires pour faire un don de cheveux à Leucan, Victor a convaincu sa grande sœur Emma-Rose, 13 ans, de faire pareil.

«Je suis fière de mon frère. Je me dis que ce n’est pas tous les jours qu’on voit un garçon qui est prêt à faire des sacrifices pour les autres et qui va toujours trouver un moyen d’être heureux malgré sa condition», dit l’adolescente.

Deuxième rêve

Victor Comtois s’envolera avec ses parents, sa sœur et ses deux frères pour Walt Disney au mois de janvier grâce à la Fondation Rêves d’Enfant. Cependant, le garçon au grand cœur avait peur de «voler» le rêve d’un autre enfant malade.

«J’aime ça que les enfants soient heureux et si moi j’ai été choisi, ça veut dire qu’il y a un autre enfant qui n’a pas eu son rêve, donc je vais lui faire réaliser», dit l’enfant de sept ans.

Sa mère et lui ont donc mis en place une campagne Go Fund Me pour amasser des dons qui seront remis à la Fondation Rêves d’Enfant, afin de permettre un autre rêve. Jusqu’à présent, 1113 $ ont été amassés, ce qui est assez pour un autre rêve, selon la maman.

«Il y a des enfants dont le rêve, c’est d’avoir un chien. Pour d’autres, c’est d’avoir un party de superhéros. Ce ne sont pas tous des rêves de voyage», explique-t-elle.

, , , , , , ,