Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 15 mars 2017 - 10:12 - Mise à jour le 29 mars 2017 - 08:18
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Qualité de vie au travail dans l’ESS : quelques dégradations

Le 2e baromètre sur la qualité de vie au travail dans l’ESS (Économie Sociale et Solidaire) de la Mutuelle CHORUM vient de paraître. Si la majorité des personnes interrogées restent convaincues de l’utilité de leurs missions, plusieurs indicateurs se sont dégradés depuis 2013.

Qualité de vie au travail dans l’ESS : quelques dégradations

Une baisse globale de la qualité de vie au travail

 

La 2e édition, lancée fin 2016, dont les résultats viennent de paraître, met en évidence l’évolution de la perception de la QVT (Qualité de Vie au Travail) dans les organismes de l’ESS au cours de ces dernières années. Force est de constater que la situation s’est détériorée : 49 % des salariés et 34 % des dirigeants ressentent une dégradation de leur qualité de vie au travail en 2016 (contre 46 et 32 % en 2013). En cause, les changements d’organisation (pour 51 % des salariés) ou encore l’évolution des moyens humains et financiers (pour 42 % des dirigeants).

 

Les salariés et dirigeants de l’ESS fiers de leur travail

 

Du côté des conditions de travail, 31 % des salariés et 26 % des dirigeants doivent fournir des efforts physiques au travail en 2016 (contre 29 et 26 % en 2013), alors que 30 % des salariés et 18 % des dirigeants déclarent ressentir des douleurs articulaires ou une gêne dans leur emploi (contre 23 et 16%). Malgré ces points négatifs, les acteurs de l’ESS restent très attachés à leur travail : 73 % des salariés et 93 % des dirigeants se disent fiers de travailler dans leur structure en 2016, 88 % et 95 % se sentent respectés et reconnus (contre 83 et 90 % en 2013), et 83 % et 93 % se sentent utiles pour leurs bénéficiaires (contre 81 et 92 % en 2013).

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer