Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 6 juin 2017 - 13:44 - Mise à jour le 9 juin 2017 - 06:27
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[SÉNIORS] 15 juin : journée mondiale contre la maltraitance des personnes âgées

Le 15 juin 2017 sera la journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées. La maltraitance envers les personnes du troisième âge a diverses formes, mais toutes sont à condamner. Le problème concerne 15 % des personnes de plus de 75 ans en France et une personne âgée sur dix dans le monde.

[SÉNIORS] 15 juin : journée mondiale contre la maltraitance des personnes âgées

600 000 séniors sont victimes de maltraitances en France

 

La maltraitance des personnes âgées indigne et choque. Le sujet est tabou. Pourtant, le problème est bel et bien réel. Selon le Cap Retraite, la maltraitance concerne près de 600 000 personnes du troisième âge en France, soit 5 % des plus de 65 ans et 15 % des plus de 75 ans. Selon l’OMS, une personne âgée sur dix subit des actes de maltraitance tous les mois.  Des chiffres impressionnants qui rappellent que la violence peut avoir bien des visages. Des violences physiques aux négligences actives et passives en passant par les violences morales, médicamenteuses et financières... Si les violences qui sont faites aux personnes du troisième âge ne sont pas toujours physiques, elles n’en deviennent pas moins destructrices.

 

 

Les signes de maltraitance chez le troisième âge

 

Certaines situations plus que d’autres, rendent les personnes âgées vulnérables : l’exclusion sociale, l’intervention d’un aidant mal préparé, une dépendance extrême, la perte de contrôle de ses avoirs financiers... Selon l’Alma, le service d’écoute aux victimes, les personnes les plus fragiles sont les femmes de plus de 75 ans. Cependant, des actes de malveillance envers les personnes du troisième âge sont commis tous les jours, avec pour seul critère la vulnérabilité de la victime. Ces violences sont souvent commises par l’entourage ou encore le personnel des établissements spécialisés.

 

Les signes qui permettent de détecter une personne âgée en danger : un comportement méfiant et craintif, des blessures, un air extrêmement passif, une apparence négligée, un manque d’appétit, de sommeil… Quiconque est témoin de ces signes et suspecte une situation de maltraitance doit appeler le 39 77, le numéro vert du ministère des Solidarités et de la Santé.

 

 

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer