Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 26 septembre 2017 - 06:02 - Mise à jour le 28 septembre 2017 - 06:09
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[DIS FLAVIE] Qu'est-ce que la finance alternative ?

Une alternative, c’est, selon Le Larousse, « une possibilité de faire alterner, de faire succéder deux états, deux partis opposés ». La finance alternative peut être considérée comme la succession de la finance traditionnelle ou comme une finance qui s’oppose au système financier actuel. Ayant le vent en poupe, par raison ou par attrait par les véhicules qu’elle utilise (financement participatif, générosité embarquée etc.), la finance alternative se développe et dévoile toute sa complexité.  

[DIS FLAVIE] Qu'est-ce que la finance alternative ?

   

Dans une tribune qui a agité notre petit monde au printemps, Mathieu Maire du Poset, expert en innovation digitale et média, ex-DGA chez Ulule, a réagi à une enquête de UFC Que choisir qui critiquait fortement le crowdfunding (financement par la foule ou participatif). Nuançant le propos, notamment en détaillant la richesse et la variété des mécanismes recoupés par le crowdfunding, il estime que « le crowdfunding est mort » et revendique le terme de « finance alternative » : « La finance alternative, qui regroupe entre autre financement participatif, cagnottes en ligne, dons embarqués (Microdon par ex), c’est plus de 628 millions d’euros collectés en 2016, soit 112 % de progression par rapport à 2015. Ce secteur, extrêmement large, agit sur deux leviers : reprendre le pouvoir sur son argent et amplifier les phénomènes de générosité en ligne. Toutes ces plateformes permettent à chacun de décider comment il souhaite donner, prêter, investir son argent, sans intermédiaire mais grâce à des plateformes peer-to-peer (de mise en relation entre particuliers). »

Pour Financement Participatif France, association de référence, la liste est plus complète et comprend : le financement participatif, les prêts à la consommation en ligne, les fonds de prêt aux entreprises en ligne, la solidarité embarquée et les cagnottes en ligne.

 

Sur Wikipedia, on trouve une définition anglaise de la finance alternative : "Alternative finance refers to financial channels and instruments that have emerged outside of the traditional finance system such as regulated banks and capital markets." En gros, on peut la définir en opposition au traditionnel crédit bancaire ou à l'appel aux marchés (actions ou obligataires) proposé par les entreprises de la Fintech. Comme le dit la définition du Larousse donc.

 

Le centre de recherche de Cambridge explique que la digitalisation de l’industrie financière transforme l’accès aux financements pour les individus, les startups, les PME et les social businnesses. Le numérique a abaissé les barrières du monde de la finance pour la rendre plus accessible, multipliant le nombre de ses acteurs.

 

Accessibilité et diversité sont apparemment comme toujours des clés importantes d’un changement de système ou de régime. Quant à cette finance nouvelle, qui un jour sera rebaptisée si elle cesse d’être une alternative financière, il ne tient qu’à ses acteurs de convaincre les citoyens et les membres de la finance traditionnelle pour qu’elle lui succède.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer