Ouragan Irma : les associations et les entreprises agissent

Ouragan Irma : les associations et les entreprises agissent
C’est dans l’urgence que la solidarité se manifeste avec le plus d’acuité. Nombreuses sont les associations et les entreprises qui interviennent de concert pour aider les victimes et manœuvrer pour la reconstruction à Saint-Martin et à Saint-Barthélémy. L’aide qui est demandée sur place est humaine, alimentaire, médicale, psychologique, de reconstruction et d’éducation… Autrement dit, c’est une aide totale qu’il faut apporter et à laquelle seule une mobilisation de masse pourra répondre. Nombre d’associations et de fondations répondent « présent » à l’appel de la solidarité et du mécénat.


 

Établir une expertise logistique : les Architectes de l’urgence

 

Depuis 2001, la Fondation Architectes de l'urgence  œuvre pour la reconstruction dans les meilleurs délais en cas de catastrophe. Leur équipe a été envoyée sur place pour évaluer les dégâts, une tâche fondamentale étant donné les premiers chiffres complètement alarmistes annoncés (95 % de bâtiments entièrement détruits et complètement inutilisables), en urgence eux aussi, par les médias, ne reflétant pas la réalité sur place. Évidemment, la catastrophe est d’une ampleur historique, mais l’expertise logistique des Architectes de l’urgence a rétabli les chiffres corrects (5 % de bâtiments entièrement détruits et complètement inutilisables, le reste étant détruit dans une moindre mesure : charpentes endommagées, baies vitrées explosées,…) afin de répondre correctement aux besoins en déterminant exactement le matériel et le personnel à envoyer. En cas de catastrophe, il s’agit de reconstruire vite, et c’est pourquoi par ailleurs l’association a envoyé 12 000 m² de bâches le 16 septembre pour couvrir en urgence les bâtiments, mais également de bien reconstruire pour que les bâtisses tiennent sur le long terme. L’association mène également une mission d’information en publiant leur expertise sur YouTube.

 

 

Assurer l’accès à l’eau et à l’électricité : Veolia et EDF

 

Les bâtiments ont, par ailleurs, besoin d’alimentation en eau potable, mais les usines de dessalement situées près de la mer ont été durement touchées par les vagues de submersion. Il s’agit pour Veolia, qui assure la production en eau en Guadeloupe, de s’assurer que ses 40 collaborateurs étaient en sécurité, d’envoyer des experts du Groupe et de la Fondation en dessalement et en gestion de crise pour les épauler et de mettre en place des solutions provisoires afin de garantir un accès pour tout le monde à l’eau potable. D’autre part, grâce à la mobilisation rapide et efficace de ses équipes, EDF a su rétablir d’urgence l’électricité qui avait manqué à plus de 8000 personnes au plus fort de l’ouragan en envoyant 65 salariés spécialisés, des groupes électrogènes et des moto-pompes. Toutefois, le Groupe suit de très près l’évolution sur le terrain, car les dommages subis par les deux centrales thermiques ont été importants.

 

Agir sur le long terme : la priorité donnée à l’éducation par la Solidarité Laïque

 

La Solidarité Laïque, quant à elle, fait de la remise en place du système éducatif une priorité absolue. En effet, après le passage dévastateur d’Irma en ce mois de septembre, un mois de rentrée, de nombreux enfants et adolescents vont en subir les conséquences sur le long terme à cause des bâtiments et matériels détruits.

 

 

L’association la Croix Rouge travaille de concert avec les fondations Carrefour et Airbus

 

La Fondation Carrefour avait débloqué le 12 septembre 103 000 euros pour permettre l’acheminement, en collaboration avec l’association Croix Rouge, de produits de première nécessité entre les différents magasins Carrefour de Guadeloupe et les lieux de la catastrophe. Depuis, 60 tonnes ont été envoyées en direction de Saint-Martin. Ce sont au total quatre convois qui ont été envoyés. Il est à noter que la récolte de dons « Urgence Ouragans » du secours populaire a contribué à rassembler près de 200 000 euros, et qu’est toujours d'actualité dans les magasins de France. À Toulouse aussi, les associations et les fondations travaillent ensemble : Fondation Airbus et la Croix-Rouge française ont coopéré pour envoyer le gros porteur d'Airbus en Guadeloupe afin d’y apporter notamment 30 tonnes de produits de première nécessité et du personnel médical et, au retour, 200 victimes à mettre en sécurité.

 

 

Une aide psychologique : Action EMDR Trauma

 

Enfin, l'association, toulousaine elle aussi, Action EMDR Trauma a mis en ligne un protocole d'Auto Traitement pour Stress Intense (ATSI) pour aider les victimes à gérer le traumatisme psychologique. Ce soin humain plus que médical est une première nécessité qu’il ne faut pas oublier.

 

 

Assistance aux personnes : Generali Europ Assistance

 

Generali a mobilisé l’ensemble de ses partenaires et collaborateurs afin d’apporter leur soutien et leurs compétences aux personnes sinistrées. L’entreprise a notamment mis en place une cellule dédiée au traitement des sinistres, une ligne spéciale pour les sinistrés joignable 24h/24, 7j/7 et un accompagnement dans l’évaluation des dégâts.

 

 

Un appel à la solidarité nationale : la Fondation de France

 

La Fondation de France a lancé, après avoir débloqué 100 000 euros pour la phase d’urgence, a lancé un appel à la solidarité nationale pour les Antilles toujours en cours. Il s’agira de privilégier des associations qui épauleront les victimes dans la reconstruction de la vie : logement, travail, éducation et vie sociale. Au terme de l’appel, l’utilisation des fonds de la collecte sera publiée sur le site de la FdF.

, , , , , , , , ,