Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 8 novembre 2017 - 16:55 - Mise à jour le 15 novembre 2017 - 10:02
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[EN IMAGES] Burger King dénonce le harcèlement scolaire

Burger King a décidé de maltraiter ses burgers dans l’un de ses restaurants américains pour sensibiliser au harcèlement scolaire. Une initiative singulière, mise en œuvre avec la participation de l’association NoBully et de l’agence David Miami.

[EN IMAGES] Burger King dénonce le harcèlement scolaire

 

 

Un burger maltraité vs. un adolescent harcelé

En partenariat avec l’agence de publicité David Miami, l’association NoBully (lien en anglais) et Burger King ont mis en œuvre une expérience sociale singulière dans l’une des enseignes américaines de la chaîne de fast-food : tandis que les clients se faisaient servir des burgers « maltraités », broyés d’un coup de poing nonchalant par les employés en cuisine, de jeunes acteurs faisaient mine de malmener de façon virulente l’un de leurs camarades en salle, à la vue de tous. Le but de l’opération : dénoncer le harcèlement scolaire, un fléau aux conséquences parfois graves, souvent ignoré, dont 30 % des écoliers avouent avoir déjà été victimes au moins une fois dans leur vie.

Dénoncer l’indifférence face au harcèlement scolaire

Le résultat de l'expérience est pour le moins édifiant. Alors que 95 % des clients sont retournés en caisse exprimer tout leur mécontentement à propos de leur burger écrasé, à peine 12 % des personnes présentes dans le restaurant sont venues au secours de l’adolescent maltraité. S’il paraît pourtant évident que le harcèlement scolaire mérite une réaction bien plus tonitruante qu’un sandwich à deux euros en petits morceaux, cette mise en scène montre qu’en réalité, la société fait preuve d’un grand égoïsme. Par ce coup de communication, l’association NoBully espère ouvrir les yeux du public et faire changer les mentalités, parce que personne ne mérite d'être harcelé.

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer