Aller au contenu principal
Par Total Foundation - Publié le 17 novembre 2020 - 15:41 - Mise à jour le 17 novembre 2020 - 15:55
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

#CeuxQuiFont : interview de Laurence Champier, directrice fédérale du réseau des Banques Alimentaires

#CeuxQuiFont est le nouveau podcast quotidien de Carenews, un format spécial confinement qui permet de valoriser les associations en première ligne pendant la crise sanitaire, économique et sociale que nous traversons. « Ceux qui font », ce sont tous ceux qui veulent agir et être solidaires. Et depuis son canapé ou en extérieur dans le respect des gestes solidaires, il y a beaucoup de manières de s’engager. Dans cet épisode, Carenews reçoit Laurence Champier, directrice fédérale des Banques Alimentaires, un réseau qui lutte contre la précarité et le gaspillage alimentaire.

#CeuxQuiFont : interview de Laurence Champier, directrice fédérale du réseau des Banques Alimentaires. Crédit photo : Carenews

 

Depuis 1984, le réseau des Banques Alimentaires collecte, gère et partage de la nourriture afin d’aider les personnes dans le besoin. 

L’idée fondatrice c’est de mettre toute la force de la gratuité aux personnes qui en ont besoin.

Les Banques Alimentaires ont été fondées sur des principes qui régissent encore le quotidien des 79 Banques Alimentaires et 29 antennes : la gratuité, le partage, le don, la lutte contre le gaspillage alimentaire, le bénévolat et le mécénat.

En 2020, ce sont 2 millions de personnes que les Banques Alimentaires aident aujourd'hui. Les Banques Alimentaires, départementales et régionales, couvrent maintenant pratiquement la totalité du territoire français, le réseau redistribue 220 millions de repas par an, soit 76 000 tonnes de denrées alimentaires.

Depuis le début de la crise sanitaire, un million de Français a basculé dans la pauvreté et poussé pour la première fois la porte des associations d’aide alimentaire.

Comme beaucoup d’associations, les Banques Alimentaires ont eu au début de la crise sanitaire une profusion de dons, provenant surtout de la restauration collective, mais cela n’a pas permis de faire face à une augmentation accrue de la demande. Les Banques Alimentaires enregistrent une augmentation entre 20 et 25 % de la demande d’aide alimentaire selon les territoires.

L’impact est en premier lieu sur les stocks, aujourd'hui nous sommes à -23 % par rapport à l’année dernière et nous avons une activité qui est montée en puissance depuis le premier confinement avec une demande des associations très forte.

Pendant la crise la plupart des 6 800 bénévoles permanents ont été mis à l'abri, car ils sont pour la plupart âgés et donc fragiles. L’association a dû se recentrer sur un cœur de volontaires plus restreint ainsi que sur les salariés permanents. Le réseau des Banques Alimentaires a enregistré 1 500 nouveaux bénévoles pendant le premier confinement ; aujourd'hui un certain nombre d’entre eux sont restés afin d’aider pendant ce second confinement. 

Il y a eu un mouvement solidaire, un engagement citoyen très fort pendant le premier confinement qui nous a permis de faire face aux problématiques de ressources humaines.

Pour le versant organisationnel, il a fallu que le réseau réagisse très vite à la crise et accompagne les associations partenaires dans la distribution directe, ce que les Banques Alimentaires ne faisaient pas jusqu'à aujourd'hui. Le réseau a également mis en place des partenariats avec le Secours populaire et la Croix-rouge.

Laurence Champier insiste aussi sur ce que la crise a apporté de bénéfique au réseau des Banques Alimentaires : « Nous avons maintenant la capacité de pouvoir coopérer entre associations et j'espère que ces coopérations vont perdurer au-delà de la crise

Comment aider Les Banques Alimentaires ?

Dans le cadre de la grande Collecte Nationale du 27 au 29 novembre prochains, le réseau a mis en place une plateforme de e-collecte de panier solidaire ou vous pouvez acheter des repas afin de venir en aide aux plus précaires.

Enfin, dans une volonté de renforcer ses équipes et moderniser ses outils à la hauteur des enjeux qui attendent le réseau, les Banques Alimentaires ont besoin de dons et de fonds. De plus, le réseau a toujours besoin d’entreprises mécènes afin de compléter les aides de l'État.

 


> Retrouvez Les Banques Alimentaires sur Facebook et Twitter.


 

#CeuxQuiFont
Cet épisode est soutenu par TOTAL Foundation, programme mondial de solidarité. 

 

Tous les épisodes :

 
Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer