Aller au contenu principal
Par FONDATION DE LA 2ème CHANCE - Publié le 16 octobre 2020 - 18:00 - Mise à jour le 16 octobre 2020 - 18:00
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Combler un souhait d'engagement volontaire : bénévole à la Fondation de la 2ème Chance

Jacques GOURY, Adjoint au Délégué de Site de Metz, hébergé par SFDM, témoigne de son engagement au quotidien

« Dans le cadre des missions qui m’étaient confiées à la Préfecture de la Moselle, notamment la mise en œuvre des grandes politiques de l’Etat, j’ai eu le privilège de participer à la création de l’antenne de Metz de la Fondation de la 2ème Chance.

Lors de la journée d’installation à la mairie de Metz, en présence de tous les partenaires locaux publics, collectivités territoriales, privés, associations…, j’ai été très impressionné par le charisme et le discours humaniste de Monsieur Michel GIRAUD. Sa présentation des objectifs et des outils mis en œuvre par la Fondation, m’ont immédiatement fait sentir que le département pouvait enfin disposer de solutions adaptées et rapides, pour des personnes en difficulté ayant un projet d’insertion professionnelle, que les dispositifs institutionnels traditionnels ne savaient pas toujours bien prendre en compte.

Je me suis immédiatement dit que cette voie de bénévolat pourrait combler mon souhait d’engagement volontaire lors de ma cessation d’activité.

La date de la retraite est arrivée et j’ai pu intégrer une grande association nationale de cadres bénévoles : ECTI (entreprises, collectivités territoriales et insertion). Par un heureux concours de circonstances, cette association a passé un accord local de coopération avec la Fondation et spontanément j’ai proposé ma candidature pour l’instruction de dossiers de demande d’aide et pour le parrainage de lauréats.

L’association ECTI est forte, en Moselle, de nombreux adhérents impliqués et venant d’horizons très variés : le monde de l’entreprise et de l’industrie, des cadres retraités de la fonction publique, professeurs, cadres de ministères régaliens ou techniques, agents des collectivités territoriales, professionnels de la santé et du social, mères de familles… Bref, un panel très large de personnes volontaires désireuses de transmettre leur savoir-faire et de bénévoles souhaitant donner une autre orientation à leur engagement. Un brassage de personnalités enrichissant et tonique. Une équipe toujours disponible pour prendre en charge les dossiers retenus par les responsables de la Fondation.

Il est également important de parler des relations que les responsables du siège de la Fondation et leurs adjoints savent entretenir avec l’échelon local. Une écoute remarquable, une disponibilité de tous les instants, une volonté de résoudre les problèmes humains et techniques soulevés par le délégué départemental et surtout une réactivité et une mise en œuvre très rapide des solutions proposées. Cette conjonction de bonnes volontés et la pertinence des outils mobilisables font la force et l’extrême efficacité de la Fondation par rapport à tous les autres dispositifs existants.

La Fondation, outre le projet professionnel présenté par les candidats, intègre totalement leurs difficultés sociales et financières. Les aides sont mobilisées rapidement et l’accompagnement des parrains, accepté et fortement souhaité par les lauréats, explique les succès enregistrés.

C’est cette efficacité qui motive les instructeurs et les parrains car, au-delà des conseils qu’ils prodiguent, ils sont les relais des solutions autorisées par la Fondation ce qui est très gratifiant.

Les liens avec la Fondation sont constants grâce aux rencontres organisées en province par la responsable de région et aux invitations au siège lors des réunions annuelles. Les informations générales sur son fonctionnement, la jurisprudence des décisions du comité de programmation des aides, l’évolution des partenariats, le point sur l’évolution législative et les nouvelles réglementations sont régulièrement communiquées à la délégation ce qui permet aux parrains de travailler dans un cadre bien défini et de transmettre aux lauréats des informations validées et opérationnelles.

La Fondation de la 2ème Chance est désormais bien connue au niveau local mais cela ne suffit pas car il faut périodiquement actualiser l’information des services, associations et autres qui accompagnent des personnes répondant aux critères de la Fondation. Il est important de nouer des contacts étroits avec les interlocuteurs désignés et volontaires dans ces structures. C’est sur leur engagement personnel et leur volonté de suggérer à leurs collègues les solutions de la Fondation que des dossiers peuvent émerger.

C’est cette combinaison de solutions performantes, de contacts humains enrichissants dans un climat de grande confiance, qui explique le très fort degré de satisfaction et l’engagement sur le long terme des parrains de la Fondation de la 2ème Chance.»

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer