Aller au contenu principal
Par Office franco-québécois pour la jeunesse - Publié le 15 décembre 2020 - 12:23 - Mise à jour le 15 décembre 2020 - 12:29
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Conseils et astuces pour organiser un projet d'insertion franco-québécois

Les sections française et québécoise de l’Office franco-québécois pour la jeunesse ont organisé un webinaire à destination des professionnels de l’insertion et de l’employabilité des jeunes sur le thème « Comment et pourquoi faire un projet d’insertion franco-québécois ? ». A travers une série de conseils et les témoignages de la Mission Locale de l’Aigle Mortagne et du CJE Thérèse-de-Blainville, un guide des informations essentielles et des bonnes pratiques a été dressé à l’intention des professionnels français et québécois

Conseils et astuces insertion

Qu’est ce qu’un projet d’insertion franco-québécois ?

Il s’agit d’une expérience collective de mobilité internationale dont l’objectif est de développer des outils favorables à une première insertion en emploi, au maintien en emploi ou à l’orientation scolaire et professionnelle.

En d’autres termes, il s’agit d’un séjour de groupe d’une dizaine de jours en moyenne, durant lequel des jeunes adultes éloignés de la mobilité pourront découvrir un autre culture, se faire une première expérience internationale, faire des rencontres professionnelles et permettre aux jeunes de s’ouvrir à l’autre, à l’international et les rendre plus mobiles à leur retour en France.

L’exemple de la Mission locale de l’Aigle Mortagne

Depuis 2012, la Mission locale de l’Aigle Mortagne bénéficie du soutien de l’OFQJ pour envoyer des jeunes en mobilité temporaire au Québec, à l’occasion de séjours collectifs de découverte, de stages de perfectionnement pour demandeurs d’emploi ou de missions de service civique. Grâce à un partenariat fructueux avec les CJE Laurentides, Marguerite d’Youville et de Sherbrooke, la Mission locale de l’Aigle organise des séjours thématiques sur l’engagement citoyen ou la culture au Québec, et accueille des délégations québécoises en France, trouvant des familles pour accueillir les jeunes ou accueillant le groupe en visite.

Selon Geoffrey Cornu de la Mission Locale de l’Aigle Mortagne, ces projets mettent à la fois en valeur l’histoire du Perche en Normandie et son lien avec le Québec, et permettent une immersion profonde sur place, grâce à un hébergement en famille d’accueil. Ces dispositifs représentent un réel tremplin vers l’autonomie pour des jeunes qui n’auraient pas vécu d’eux mêmes, sans le soutien du groupe et de l’accompagnateur, une expérience de mobilité.

L’exemple du Carrefour Jeunesse-Emploi Sainte-Thérèse

L’OFQJ au Québec en partenariat avec le Réseau des Carrefours Jeunesse Emploi du Québec (RCJEQ) plebiscitent l’organisation de chantiers d’insertion en trois étapes : la préparation au départ, le projet de mobilité en France et l’activité de retour. La France représente pour le Québec une porte d’entrée francophone pour l’Europe et un partenaire historique fort.

Pierre Croteau, conseiller en emploi du Carrefour jeunesse-emploi Thérèse-de-Blainville a insisté sur l’impact de la mobilité internationale des jeunes : la nécessité de créer des expériences marquantes et inédites, et la nécessité de capitaliser sur leur expérience au retour pour amorcer un changement dans la dynamique professionnelle des jeunes.

Le rôle de l’OFQJ 

Selon le projet et les partenaires impliqués, l’OFQJ en France peut à la fois avoir une mission de conseil, un appui à la logistique, une aide à la recherche de partenaires sur place, ainsi qu’une aide financière à la mobilité pour chaque jeune participant entre 18 et 35 ans.

L’expertise de l’OFQJ construite au fil des années permet de conseiller au mieux les structures d’insertion dans la conduite de leurs projets de mobilité. Ainsi Frédérique Bouyx, chargée de projets territoires et développement de carrière, a procédé à un certain nombre de recommandations, parmi lesquelles :

  • monter le projet 6 mois à l’avance
  • idéalement prévoir une mission préparatoire au Québec afin d’identifier et rencontrer d’éventuels partenaires
  • établir un fil conducteur ou une thématique autour duquel établir son programme, comme la découverte des métiers du tourisme ou un projet d’engagement citoyen
  • mixer les niveaux de qualifications et la proportion de filles / garçons
  • privilégier une période hors hiver ou vacances d’éviter les hausses de prix de billets d’avion…

De son coté, l’OFQJ a constaté le bénéfice pour les jeunes ayant vécu ce type de mobilités comme un moyen de rendre les jeunes plus autonomes et confiants, leur apporter une ouverture et une remise en question de leur avenir professionnel à leur retour en France.

Le réseau des Carrefours Jeunesse-Emploi

Au Québec, les Carrefours Jeunesse-Emploi sont des organismes communautaires à but non lucratifs, dont la mission est d’accompagner les jeunes de 16 à 35 ans disposant de moins d’opportunités ou en situation de décrochage scolaire, afin de leur permettre un accès à l’emploi, un retour aux études ou un accompagnement dans le développement de projets. Equivalent des missions locales en France, les CJE sont coordonnés par le Réseau des Carrefours Jeunesse-Emploi du Québec (RCJEQ)

L'appel à projets relance jeunesse 2021

La pandémie mondiale de COVID-19 a ralenti la mobilité internationale du fait de la fermeture des frontières des États. Les acteurs de la coopération ont réinventé leur action en développant une nouvelle offre numérique. L’OFQJ s’est engagé dans cette voie (participation en ligne à des événements internationaux, formations et échanges d’expertise en ligne…) dans l’attente de la reprise des mobilités physiques. Pour autant, il importe de préparer ce retour aux mobilités qui contribueront à la relance de la coopération entre la France et le Québec.  Dans cette perspective, l’OFQJ lance un appel à projets pour susciter l’émergence d’initiatives portées par la jeunesse sur les grands enjeux de société et les priorités de la coopération franco-québécoise. L’OFQJ apportera ainsi un soutien à des porteurs de projets, avec un accompagnement financier pour les bénéficiaires de 18 à 35 ans, qui mettront en œuvre des actions partenariales de mobilité vers le Québec et ayant un impact positif pour la jeunesse.  Cet appel à projets lancé à l’automne 2020 s’intitule « Relance jeunesse 2021. Comment innover dans la coopération France Québec face aux défis présents et futurs ? ».   

Les projets devront s’inscrire dans l'une des thématiques suivantes : formation et insertion des jeunes ayant le moins d’opportunités, innovation sociale, culturelle et technologique, ou développement durable des territoires

Déposez vos projets jusqu'au 31 janvier 2021 sur le site internet de l'OFQJ

En savoir plus

Le programme Emploi, Insertion sociale et professionnelle de l’OFQJ en France

Le volet Projet collectif pour les missions locales ou autres structures d’insertion de l’OFQJ en France

La Mission locale l’Aigle Mortagne-au-Perche

Union nationale des missions locales (UNML)

Le Carrefour-Jeunesse-Emploi Thérèse de Blainville

Réseau des Carrefours Jeunesse-Emploi du Québec (RCJEQ)

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer