Aller au contenu principal
Par Initiatives pour l'Avenir des Grands Fleuves - Publié le 20 mai 2020 - 13:04 - Mise à jour le 20 mai 2020 - 13:04
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Covid-19 – « L’unité de la vie » d’Erik Orsenna, président d’IAGF

Solidaires ou divisés. Dans un tract de crise publié chez Gallimard durant la période de confinement, Erik Orsenna, Président d’Initiatives pour l’Avenir des Grands Fleuves (IAGF), nous invite à reconsidérer nos manières d’agir et de penser. La volonté de l’Homme de tout maîtriser le conduit à sous-estimer sa fragilité et à oublier les liens intrinsèques qui l’unissent aux autres êtres vivants. La crise sanitaire actuelle sonne comme une piqûre de rappel : la vie est unique, la santé globale. La covid-19 nous donnerait-elle une chance de nous réveiller pour mieux maîtriser notre futur ?

Tract de crise d'Erik Orsenna aux éditions Gallimard

La France déconfine. Malgré la menace, le désir de retourner à la vie d’avant gagne chacun d’entre nous. Pouvons-nous prendre le temps de réfléchir un instant ? La crise sanitaire met notre résilience à rude épreuve. Il a suffi d’un virus, probablement l’une des choses les plus insignifiantes qui nous paraisse, pour faire vaciller nos systèmes de santé et déclencher une crise économique dans le monde entier : nous battre pour obtenir des masques, se lancer dans une course effrénée à la recherche d’un vaccin, soutenir des pans entiers de notre économie. Un ennemi invisible et bien minuscule pour lui accorder de la valeur, mais qui aura eu raison, en partie, de nos modes de vie et de nos systèmes mondialisés.

Pour guérir, Erik Orsenna nous propose de comprendre l’invisible. La première clé est d’accepter le changement, la deuxième d’élargir la focale pour prendre conscience que nous dépendons du plus faible, la dernière de formuler notre vision pour assurer une richesse durable.

Lorsque rouvriront les portes, un immense chantier nous attend. Avec un élan, une ambition d’après-guerre. Oui, nous pouvons retrouver la maîtrise de notre futur. Les solutions existent : elles sont, toutes, filles de la Recherche. Qui sera assez fou pour en couper les budgets ? Erik Orsenna, président d’IAGF

Depuis 2015, Erik Orsenna préside l’Association Initiatives pour l’Avenir des Grands Fleuves (IAGF), lieu d’échange et de partage de savoirs et pratiques entre fleuves du monde entier. Décloisonner les savoirs par une approche multidisciplinaire, apporter des solutions au plus près des besoins, au cœur des territoires, forment les deux priorités d’IAGF. Car nos fleuves, précieuses ressources pour les hommes et les milieux, sont menacés partout dans le monde. Les impacts du changement climatique, la pression démographique et les effets de la mondialisation amoindrissent les services rendus par les fleuves, pour l’énergie, le transport, l’eau potable, l’irrigation des terres agricoles ou encore l’environnement. Et que de la santé des fleuves, dépend la santé des océans et des Hommes…

 

Retrouvez sa tribune ici

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer