Aller au contenu principal
Par Fondation OCIRP - Publié le 27 juillet 2020 - 17:49 - Mise à jour le 27 juillet 2020 - 17:57
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Des ateliers cinéma-répit pour les jeunes aidants

L’association JADE favorise l’émergence de réponses innovantes aux besoins des jeunes aidants et de leurs parents aidés. Les ateliers cinéma-répit sont un des dispositifs proposés par l’association. Ils bénéficient du soutien de la Fondation OCIRP.

Des ateliers cinéma-répit pour les jeunes aidants. Crédit photo : iStock

Un temps de répit et un lieu d’expression

Le sujet des enfants aidants est très méconnu, voire tabou. Pourtant, on estime leur nombre en France à près de 300 000. Ces enfants sont confrontés à la maladie ou au handicap, au sein de la cellule familiale. Ils endossent, parfois très jeunes, le rôle de l’adulte au sein de la famille, celui du soutien moral et affectif, du soignant parfois, ou du responsable de la vie quotidienne.

Les ateliers cinéma-répit répondent à un double objectif : proposer un dispositif souple dans lequel les jeunes aidants peuvent s’exprimer par le biais d’un film fondé sur leur expérience et se rencontrer dans un espace d’échange et de liberté. Les ateliers ont aussi pour but de rendre visibles et audibles ces jeunes, pour sensibiliser la société à leur existence et aux difficultés qu’ils rencontrent.

Ils se déroulent sous forme de deux séjours au cours des vacances scolaires. Encadrés par une réalisatrice, des professionnels de l’audiovisuel, un moniteur et une psychologue clinicienne, les jeunes aidants, répartis par groupe d’âge, s’appuient sur leurs sentiments pour concevoir chacun leur film, en s’attelant à l’écriture, la conception graphique, aux prises de vue, aux bruitages, au montage… 

« (...) Aux ateliers j’avais des amis qui me comprenaient. Ça me faisait du bien d’en parler. Je n’étais pas seule à me sentir parfois rejetée par les autres. Je n’aurais pas eu l’idée de me lancer dans un film d’animation toute seule mais ça m’a plu. »

C., participante.

Dans un cadre très souple, les jeunes aidants trouvent un espace de valorisation pour exprimer à cœur ouvert leur vécu. Les mots et les images, le langage audiovisuel les aident à transcrire leur récit, leurs peurs et leurs espoirs. Il advient malheureusement que certains deviennent orphelins au cours du dispositif. Une attention particulière leur est portée pour les accompagner dans leur travail de deuil.  

« Il y a des gens qui pouvaient me comprendre. Ça me donnait le moral d’aller aux ateliers. Je ne suis plus toute seule. »

V., participante. 

Une association pour soutenir les jeunes aidants

Pour en savoir plus :
Consultez le site web jeunes-aidants.com 

L’association nationale JADE (Jeunes Aidants Ensemble) a été créée après trois années d’ateliers cinéma-répit en Essonne, au domaine national de Chamarande. Ce projet a été initié par le réseau de santé SPES (Soins Palliatifs Essonne Sud), en partenariat avec l’association française des aidants et la cinéaste Isabelle Brocard. La Fondation OCIRP s’est impliquée dès le lancement du dispositif et soutient son essaimage sur le territoire français.

« Lorsque la dépendance, la maladie et la mort s’installent entre un enfant et son parent, l’aide, quelle que soit sa forme, peut devenir le lieu où se disent l’amour, la lutte contre la disparition, la bataille pour la vie. » 

Isabelle Brocard, cinéaste participant aux ateliers JADE.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer