Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 12 février 2021 - 16:00 - Mise à jour le 12 février 2021 - 16:00
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Dirigeants bénévoles : un besoin prioritaire de formations

Plus de 4 000 dirigeants bénévoles d’associations ont répondu à une enquête réalisée par Recherches & Solidarités pour le Mouvement associatif et Aesio mutuelle.

Crédit photo : Pict Rider.
Crédit photo : Pict Rider.

« Avoir une idée précise de la façon dont ils appréhendent et perçoivent leurs responsabilités, comment ils sont accompagnés dans l’exercice de leurs fonctions et de quels outils ils disposent pour les assumer », c’est le triple objectif de l’enquête réalisée par Recherches & Solidarités, pour le Mouvement associatif en partenariat avec Aesio mutuelle, auprès de 4 152 responsables associatifs bénévoles. Entre le 10 novembre et le 16 décembre 2020, ces derniers — représentant un échantillon national d’associations de toutes tailles, tous secteurs d’activités et de toutes les régions — ont exprimé en ligne leur perception de leurs responsabilités, leurs besoins et leurs attentes.

Une « bonne connaissance » de leurs responsabilités

L’enquête apparaît d’autant plus importante qu’il en ressort que dans 93 % des associations, les responsabilités ne sont exercées que par des bénévoles. Le Mouvement associatif s’est de fait intéressé aux profils des dirigeants bénévoles, et constate qu’il n’y a « pas de chemin prédéterminé vers la prise de responsabilités » dans le bénévolat. Ainsi, 40 % des dirigeants bénévoles étaient auparavant des adhérents de l'association et 33 % des bénévoles, tandis que 25 % n'étaient pas impliqués dans la structure avant leur prise de responsabilité. La moitié est entrée au conseil d’administration ou au bureau « par choix personnel, par volonté de s'impliquer davantage »

Si près de huit dirigeants sur dix n’ont pas d’expérience réelle à ce poste, ils ont « globalement » une « bonne connaissance des responsabilités qui leur incombent », souligne l’enquête. Mener à bien les actions, veiller à une bonne entente/ambiance et assurer une bonne gestion : ces trois responsabilités opérationnelles du quotidien sont jugées importantes par plus de 90 % des dirigeants bénévoles. Ils demandent à être mieux accompagnés dans toutes leurs responsabilités, d’autant plus que 20 % d’entre eux ont déjà été confrontés à des responsabilités juridiques, et que 7 % ont rapporté une mauvaise expérience — souvent liée à l'emploi ou à la gestion de conflits.

Un besoin de formation pour 45 % des dirigeants bénévoles

Il semble donc logique que les besoins prioritaires exprimés par les dirigeants bénévoles soient des formations (pour 45 % des sondé·e·s), des ressources en ligne en lien avec l’actualité juridique (40 %) et un diagnostic des situations à risques dans l’association (40 % également). A noter que 80 % des dirigeants ont en outre demandé à recevoir des précisions sur les responsabilités de chacun, y compris pour la moitié des associations qui mentionnent ces responsabilités dans leurs documents internes.

Après avoir révélé ces résultats le 9 février, le Mouvement associatif va désormais les mettre à profit pour « poursuivre le travail législatif notamment dans le cadre des élections présidentielles et législatives, et pour travailler avec les acteurs de l’accompagnement des associations pour identifier des solutions adaptées aux problématiques repérées ».

Les responsabilités des dirigeants bénévoles : quelques chiffres de l'enquête.

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer