Aller au contenu principal
Par Solidarité des producteurs agricoles et des filières alimentaires - Publié le 24 septembre 2020 - 10:30 - Mise à jour le 24 septembre 2020 - 10:30
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

En Pays de la Loire, SOLAAL prête main forte à la Région

En Pays de la Loire, La Région a rapidement réagi face à la situation de crise en mettant en place un fonds « Pays de la Loire urgence précarité » comprenant notamment un volet d’achat de denrées alimentaires pour redistribution aux associations. 

La crise sanitaire a très fortement impacté l’activité des associations d’aide alimentaire et ce, de manière durable. En effet, elles doivent faire face à une forte augmentation du nombre de bénéficiaires, une diminution leurs ressources humaines, matérielles et financières, tout cela en assurant la mise en place des gestes barrières. En Pays de la Loire, La Région a rapidement réagi face à cette situation en mettant en place un fonds « Pays de la Loire urgence précarité » comprenant notamment un volet d’achat de denrées alimentaires pour redistribution aux associations. « C’est pour mettre en place ce programme de distribution que la Région a sollicité SOLAAL, qui par son expérience de terrain avec les associations a pu s’adapter rapidement pour répondre à la demande » précise Jean-Louis Lardeux, Président de SOLAAL Pays de la Loire.

Le travail de SOLAAL a été de recenser les besoins et contraintes de chacune des 20 antennes des associations ciblées par la Région (Banque alimentaire, Restos du Cœur, Secours Populaire et Croix Rouge) puis de trouver les produits et les solutions logistiques pour assurer des livraisons régulières de produits de qualité, variés et surtout répondant aux besoins.

Après trois mois de distribution, l’heure est au bilan et il est édifiant. Grâce à l’enveloppe financière du Conseil régional et aux efforts des entreprises ligériennes via des dons ou des ventes à prix coûtant, les associations ont reçu 50 tonnes de fruits et légumes frais, près de 9 tonnes de compotes, 40 000 litres de lait et 44 000 yaourts, 40 tonnes de pâtes, farine et légumes secs, 3 tonnes de volaille, 171 000 œufs et enfin plus de 250 000 portions de plats préparés. L’opération s’arrête en raison de la fin de l’état d’urgence sanitaire permettant de déroger au code des marchés publics mais les besoins sont toujours là et risquent même de croître. Pour Jean-Louis Lardeux, « nous devons nous mobiliser pour accentuer les dons vers les associations d’aide alimentaire pour qu’aucune denrée ne soit gaspillée, SOLAAL est là pour accompagner les agriculteurs et les entreprises dans leurs dons ».

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer