Aller au contenu principal
Par FONDATION DE LA 2ème CHANCE - Publié le 20 décembre 2019 - 11:45 - Mise à jour le 20 décembre 2019 - 11:48
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Etre Président d'un Comité d'Agrément de la Fondation de la 2ème Chance

Monsieur Philippe PARCEVAUX, Président du Comité d’Agrément de la Région Grand Sud, témoigne de son expérience et de son implication au sein de la Fondation de la 2ème Chance.

Membres du Comité d'Agrément de la Région Grand Sud

« En tant que Président de REPUBLIC TECHNOLOGIES, partenaire historique de la Fondation de la 2ème Chance, j’ai suivi avec intérêt et plaisir son évolution ainsi que les dossiers traités par le site de Perpignan, et ce depuis l’origine en 1998.

Le Délégué du site relais des Pyrénées-Orientales, ayant toujours été un retraité de REPUBLIC TECHNOLOGIES, c’est naturellement que j’ai pris ce rôle lors de mon départ en retraite en juillet 2017, en remplacement de Robert SUGRANES qui avait brillamment et courageusement assumé cette fonction pendant près de 10 ans.

Peu de temps après, le Délégué Général de la Fondation de la 2ème Chance m’a fait l’honneur de me proposer la Présidence du Comité d’Agrément de la Région Grand Sud qui était vacant depuis quelques temps. C’est avec joie que j’ai accepté et j’assume donc ce rôle depuis début 2018.

J’ai découvert la difficulté d’examiner et de délibérer sur un grand nombre de projets (environ 30 par séance), en une séance de quelques heures, et ce 5 fois par an. La responsabilité du Comité d’Agrément est grande car même si chaque coup de pouce accordé ne représente pas dans l’absolu une somme très importante, pour chaque candidat c’est vital pour la continuation de son projet, et un refus peut avoir des conséquences dramatiques sur le démarrage ou la poursuite de son activité professionnelle.

Le Comité se compose de 8 personnes issues de sites relais ou d’associations, en activité ou retraitées, reparties sur le territoire géographique, entre Briançon, Montpellier, Perpignan et Toulouse. J’ai découvert une grande implication de tous ses membres, des débats sérieux mais animés, et la volonté pour chacun de ne pas passer à côté d’un projet soit vital pour le porteur, soit intrinsèquement intéressant.

Il est parfois difficile de porter un jugement sur la base du seul rapport d’instruction. Nous devons alors chercher les informations qui nous manquent dans le dossier complet et, pour ce faire, la connaissance intime des dossiers par le Coordinateur Régional, est fondamentale.

Parfois également le Comité éprouve le besoin d’un contact direct avec soit l’instructeur du projet, soit le candidat lui-même, et nous faisons ceci à chaud pendant la séance même, ce qui permet d’avancer immédiatement. J’ai pu constater la grande disponibilité des instructeurs, qui répondent sur le champ ou rappellent avant la fin de la séance, ainsi que leur engagement à faire aboutir positivement “leurs” demandes de coup de pouce.

Notre objectif est de pouvoir statuer sur un nombre maximum de projets pendant la séance du Comité d’Agrément et de ne renvoyer à plus tard (après réception d’informations complémentaires) ou vers le Conseil d’Administration qu’un minimum de cas. Et c’est en général ce qui se produit.

C’est une mission passionnante et gratifiante. Je suis fier et heureux de participer à cette belle aventure solidaire qu’est la Fondation de la 2ème Chance. »

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer