Aller au contenu principal
Par Archéologie & Patrimoine en Méditerranée (ARPAMED) - Publié le 11 septembre 2020 - 11:44 - Mise à jour le 11 septembre 2020 - 12:20
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Il faut sauver le dieu Osiris!

Si le mot « Carnac » évoque le site aux 3000 menhirs, il s’agit d’un homonyme breton du plus grand complexe religieux de toute l’Antiquité. Situé à proximité de Louxor en Haute-Egypte, Karnak, joyau des pharaons, s’est construit sur plus de 2000 ans… Le site fait l’objet de fouilles conduites par les archéologues français depuis le XIXème siècle jusqu’à aujourd’hui.

Arpamed lance sa 1ère campagne de levée de fonds participatif en soutien aux fouilles de l'Institut français d'archéologie orientale à Karnak. Rejoignez l'aventure!

Démonter, fouiller, restaurer le sanctuaire d'Osiris

Au cours du Ier millénaire av. J.-C., Karnak s’enrichit de dizaines de petits monuments qui se substituent aux grands temples égyptiens des époques précédentes. La chapelle d’Osiris « Ounnefer » (« celui qui existe en perfection ») est l’une de ces constructions qui voit le jour au VIème s. av. J.-C., au moment où le culte du dieu des morts connaît un développement inédit dans les sanctuaires de toute l’Égypte. Souverain mythique et divinité renaissante, la figure d’Osiris est un modèle à suivre pour les mortels dans le chemin menant vers l’au-delà mais aussi un recours pour surmonter les difficultés de la vie ici-bas. Un dieu dont la personnalité est si forte que les religions des grandes civilisations méditerranéennes en seront influencées…

SOUTENez le projet OSIRIS!

La mission Sanctuaires osiriens de Karnak, alliant l’archéologie et l’épigraphie, s’attache à étudier et à préserver cette chapelle d’Osiris pour comprendre la vitalité de ce culte il y a plus de 3000 ans.

Votre participation est essentielle pour permettre l'achèvement de la restauration du site et sauver le sanctuaire d'Osiris ! D'avance, un GRAND MERCI !

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer