Aller au contenu principal
Par Fondation SNCF - Publié le 15 octobre 2020 - 15:56 - Mise à jour le 15 octobre 2020 - 16:48
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

L’appel à projets « Apprendre pour grandir » de la Fondation SNCF est ouvert

La Fondation SNCF invite les associations à instruire leur dossier avant le 31 octobre 2020. Cet appel à projets contient deux axes, Petite enfance (0-6 ans) : pour permettre l’acquisition des compétences incontournables (lire, écrire, compter et parler) ; Adolescence (11-18 ans) : pour faire du numérique une compétence à part entière.

L’appel à projets « Apprendre pour grandir » de la Fondation SNCF est ouvert

3 100 000 personnes en situation d’illettrisme en France

C’est en intervenant aux étapes-clés de l’éducation que l’on peut faire fléchir le nombre de personnes qui ne maîtrisent pas le langage écrit et oral. Depuis 13 ans, la Fondation SNCF s’est engagée en faveur de la lutte contre l’illettrisme. Via l’appel à projets « Apprendre pour Grandir », elle apporte son soutien aux associations qui œuvrent auprès des petits (0 à 6 ans), et des adolescents (11-18 ans).

Au départ annuel, l’appel à projets est devenu permanent. 

« On a voulu s’adapter au rythme associatif pour mieux répondre aux besoins. Ainsi les deux jurys, au printemps et à l’automne, examinent les dossiers déposés dans les six mois précédents », détaille Marianne Eshet, déléguée générale de la Fondation SNCF.

En 2019, 72 lauréats ont été choisis parmi les 431 candidatures reçues.

Depuis 2018, une nouveauté est introduite pour les 11-18 ans : les initiatives sélectionnées auront nécessairement une dimension numérique. D’abord parce qu’il s’agit d’un formidable support d’apprentissage, ensuite parce que sa non-maîtrise est une cause majeure de fracture sociale.

0-6 ans : l’objet livre au cœur des savoirs fondamentaux

Se familiariser avec le langage se fait dès la première année. Chez les plus petits, il est important de cultiver l’envie de communiquer, de compter, de partager des histoires à voix haute pour progressivement éveiller le goût de la lecture. « Certains enfants de 5 ans entrent à l’école avec 700 mots de vocabulaire quand d’autres en ont déjà 3 000 », constate Marianne Eshet. Pour son appel à projets, la Fondation SNCF a choisi de mettre le livre, objet de transmission et de partage par excellence, au centre de l’action.

Ainsi, à Angers, les enfants hospitalisés dans le service pédiatrie du CHU bénéficient de séances de lectures et de récits d'histoires grâce au projet « Voyages en conte », lauréat de la fondation.

Un virage 100 % numérique pour lutter contre l’ « illectronisme » chez les 11-18 ans

Dès le collège, et tout au long du secondaire, les adolescents doivent être accompagnés dans leur appréhension du numérique. La Fondation SNCF souhaite soutenir deux types de projets : ceux qui utilisent l’écran comme support pédagogique, et ceux qui mènent une action de sensibilisation – identifier une fake news, développer son regard critique, comprendre les enjeux fondamentaux, l’e-réputation, etc.

On peut citer le projet « Une clinique pour informer et former les mineurs isolés étrangers sur les usages du numérique », lauréat en juillet 2020, qui entend faciliter l'intégration sociale et éducative des mineurs isolés étrangers. Les deux associations initiatrices du programme utilisent le jeu et animent des ateliers pour lutter contre la fracture ou l'inégalité numérique chez ces jeunes non accompagnés.

Pour participer au jury d'automne, c’est maintenant !

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer