Aller au contenu principal
Par Fondation Bouygues Telecom - Publié le 18 novembre 2019 - 09:12 - Mise à jour le 26 novembre 2019 - 15:19
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

L’égalité des chances au cœur de l’orientation post-bac

1 étudiant sur 3 regrette son choix d’orientation*. Face à ce constat, l’association Article 1 a développé une plateforme collaborative unique, INSPIRE. Des étudiants « éclaireurs » répondent aux lycéens afin de les aider à trouver le cursus le plus adapté à leurs souhaits. L’association a obtenu le soutien de la Fondation Bouygues Telecom, via l’appel à projets annuel dédié aux clients de l’entreprise engagés dans une association.

Flyer Inspire

Pour une aide citoyenne à l’orientation

La plateforme INSPIRE s’adresse à tous les élèves de Première et de Terminale, mais plus spécifiquement aux lycéens scolarisés en zone prioritaire (REP, REP+, zones rurales). Car à niveau équivalent, les élèves issus de milieux modestes sont 37% de moins que les élèves de milieux favorisés à envisager des études longues ou sélectives. Par méconnaissance des filières, par auto-censure ou par manque de confiance en leurs capacités. L’information est donc un enjeu primordial pour que tous les bacheliers puissent choisir selon un seul critère objectif : leurs compétences en devenir.

Comment ça se passe concrètement ? Un lycéen souhaitant s’inscrire sur INSPIRE remplit un questionnaire en ligne, établi en amont par des chercheurs. Il renseigne ses centres d’intérêt, ses goûts pour les matières enseignées, ses préférences de travail, toutes les données permettant de cerner son profil. Résultat : les pistes de recommandations s’affichent par ordre de pertinence, sans restriction d’affichage. Le lycéen peut alors identifier la ou les filières qui lui conviennent puis échanger directement par tchat avec des étudiants « éclaireurs » déjà en place.

Gratuit, complet et labellisé par le Ministère de l’Enseignement supérieur

INSPIRE est le résultat d’une démarche scientifique éprouvée, développée plusieurs années avant son lancement en 2014 et en constante évolution. L’accès à une aide à l’orientation post-bac doit être ouvert à tous, pour que tous les talents puissent s’exprimer. « On a accompagné l’année dernière plus de 25 000 jeunes boursiers dans leur établissement secondaire, détaille Marion Abel, cheffe de projets Communication au sein d’Article 1. C’est le signe qu’on accompagne bien les jeunes qu’on a vocation à accompagner. On complète ça avec des ateliers en présentiel dans les lycées situés en zones prioritaires, en partenariat avec les rectorats. »

La plateforme, fondée sur une entraide entre pairs, est aussi un lieu d’échanges, de partage d’expériences et de lien social. Pour des jeunes qui peinent souvent à se projeter dans leurs études, les témoignages des « éclaireurs » ont une portée bien plus grande qu’une fiche d’orientation. Un écosystème vertueux, dans lequel « les lycéens s’inscrivent ensuite en tant qu’éclaireurs sur la plateforme », explique Lisa Fouilleul, chargée des partenariats de l’association.

Un développement exponentiel, accompagné par la Fondation Bouygues Telecom

La plateforme rencontre un vif succès. Si l’année 2018-2019 a dénombré 82 000 inscrits, l’année 2019-2020 compte déjà 60 000 inscrits avant la fin du premier trimestre – « dont 80% de filles, contrairement aux idées véhiculées dans les lycées » ajoute Lisa Fouilleul.

Pour s’adapter et améliorer toujours plus ses services, Article 1 a souhaité rendre son algorithme de matching entre lycéens et étudiants encore plus performant. C’est la raison pour laquelle Jonathan Hude-Defossé, responsable du développement et des partenariats d’Article 1, a sollicité le soutien de la Fondation Bouygues Telecom : « chacun selon son potentiel et ses aspirations, et non selon sa naissance et ses origines, doit pouvoir s’épanouir et construire son avenir depuis l’école et jusqu’au monde professionnel, avec confiance et ambition. »

Les critères de l’algorithme ont été retravaillés et affinés. A date, 14 000 étudiants se sont engagés comme éclaireurs bénévoles. « On a aussi pour objectif cette année de faire rentrer a minima 30% de notre public cible, c’est-à-dire les jeunes issus de quartiers prioritaires », précise Marion Abel.

Il y a fort à parier que la barre des 100 000 inscrits sera franchie dès cette année. Un cap symbolique et hautement encourageant.

 

*Enquête Opinionway, 2015.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer