Aller au contenu principal
Par Fondation OCIRP - Publié le 7 janvier 2020 - 15:26 - Mise à jour le 7 janvier 2020 - 15:32
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

L’orphelinage, un sujet qui émerge progressivement

On parle souvent de l’invisibilité sociale des orphelins, et ce n’est pas sans raison. Oubliés des statistiques démographiques et des politiques publiques, les orphelins sont également absents des médias. C’est pourquoi la Fondation d’entreprise OCIRP développe d’importants efforts pour qu’émerge, enfin, cette question sociétale et que soient levés les tabous qui l’entourent.

L’orphelinage, un sujet qui émerge progressivement

Médiatiser le quotidien des jeunes orphelins en France

L’orphelinage touche en moyenne un enfant par classe en France. Pourtant, rares sont les articles et reportages qui lui sont consacrés. Les médias se sont, jusqu’à présent, peu ou pas emparés du sujet, faute d’informations sur ce thème qui demeure un tabou aujourd’hui encore, dans notre société. C’est pour donner toute sa place à la cause des enfants qui perdent un ou deux parents, que la Fondation d’entreprise OCIRP a engagé un important travail de sensibilisation et de plaidoyer auprès des médias et des institutions. À l’occasion de la publication des résultats de l’enquête nationale « École et orphelins » et en préambule au colloque du 12 janvier 2017, la Fondation OCIRP a donc convié de nombreux journalistes à une conférence de presse. Outre la présentation de la fondation et de ses missions, ce rendez-vous a attiré sur ce thème l’attention des journalistes auxquels a été remis un dossier complet présentant les premiers résultats de l’enquête « École et orphelins ». Ce rendez-vous de sensibilisation a donné lieu à de nombreuses retombées médiatiques. L’AFP a ainsi publié un papier consacré à l’orphelinage et à l’enquête réalisée par la Fondation d’entreprise OCIRP et l’Ifop. Un article qui a ouvert la voie à d’autres médias, lesquels se sont fait l’écho à leur tour de ce sujet de société méconnu. De nombreux articles ont ainsi été publiés dans la presse écrite quotidienne ou hebdomadaire — Le Figaro, Ouest France, Le Parisien, Aujourd’hui en France, La Lettre de l’Éducation du Monde, La Croix… mais aussi sur Internet via de très nombreux titres de presse en ligne et portails d’information (20minutes.fr, lexpress.fr, bfmtv.com). Une résonance qui s’est prolongée dans des revues spécialisées, notamment celles dédiées à l’éducation et à l’enseignement comme Famille & Éducation  — magazine de l’Apel, Fenêtre sur cours — hebdomadaire du syndicat national des instituteurs et professeurs des écoles, l’Actu — quotidien destiné aux 14-17 ans. La cause des orphelins s’est également fait entendre sur les ondes radio, notamment sur France Inter, France Info, RTL, France Bleu, Vivre FM ou encore RCF. Il reste à espérer que cette couverture médiatique inédite de l’orphelinage, de ses conséquences, de ses enjeux sociétaux, n’est qu’un début et que ce thème, qui mérite toute sa place au cœur des débats publics et institutionnels, s’inscrira durablement dans le paysage éditorial français.

Un numéro spécial de Mon Quotidien pour expliquer l’orphelinage aux 10-14 ans

La Fondation d’entreprise OCIRP et l’agence Éditions Spéciales Play Bac ont élaboré avec l’aide de Guy Cordier, pédopsychiatre, spécialiste du deuil chez l’enfant et l’adolescent, un numéro spécial « orphelinage », joint à l’édition du journal Mon Quotidien du 21 septembre 2017. Ce journal destiné aux 10-14 ans est envoyé à 59 000 abonnés, dont 8 000 enseignants. Ce numéro spécial présente, avec réalisme et sensibilité, les impacts du décès d’un parent dans l’enfance, notamment sur la scolarité et la vie à l’école. Que vit un enfant orphelin ? Que peut-on dire ou faire pour l’aider ? Que doit-on éviter pour ne pas amplifier sa souffrance ? C’est à ces questions concrètes et à bien d’autres que répond cette édition pédagogique et vivante. Parallèlement, ce support a également été tiré à 13 000 exemplaires pour être diffusé auprès des associations, des psychologues scolaires ou des assistantes sociales qui travaillent sur le terrain. 

Article extrait d’O’Cœur, le magazine d’information de la Fondation OCIRP, juin 2017.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer