Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 16 février 2021 - 10:57 - Mise à jour le 17 février 2021 - 09:02
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

La coalition française des fondations pour le climat appelle les acteurs de l’intérêt général à s’engager durablement

La coalition française des fondations pour le climat (CFFC), initiée par le Centre français des fonds et fondations, appelle toutes les fondations et fonds de dotation français à rejoindre le manifeste pour lutter massivement contre le changement climatique.

Les fondations s'engagent pour le climat. Crédit : iStock
Les fondations s'engagent pour le climat. Crédit : iStock

 

La coalition française des fondations pour le climat (CFFC), initiée par le Centre français des fonds et fondations, a décidé de s’engager durablement pour le climat, en lançant en novembre 2020 un manifeste qui appelle tous les acteurs de la philanthropie à se mobiliser. L’objectif ? Créer un mouvement philanthropique national sur les questions liées aux dérèglement climatique en accompagnant les fondations et fonds dans leur prise de conscience des enjeux climatiques ainsi que dans la mise en place de stratégies opérantes.

 

67 fondations et fonds de dotation ont signé le manifeste

Les fondations signataires du manifeste sont appelées à s’engager très concrètement en réalisant des actions de façon progressive et selon les possibilités d’action de chacune. Parmi les 67 fondations qui ont déjà signé le manifeste, on retrouve EY Fondation entreprise, Schneider Electric Foundation, la Fondation Entreprendre, Apprentis d’Auteuil, la Fondation Nature & Découvertes, la Fondation Chanel, la Fondation de France, la Fondation Yves Rocher, etc.

 

Nous, fondations et fonds de dotation, devons prendre notre responsabilité. Notre secteur peut être une source d’inspiration et une force d’innovation. Nous représentons, en France, une capacité d’action importante : les quelque 4 200 fondations et fonds de dotation actifs financent chaque année des projets pour près de 3 milliards d’euros, dépensent près de 11 milliards d’euros, gèrent 28 milliards d’euros d’actifs et emploient 136 000 salariés », peut-on lire dans le manifeste. 

 

Les engagements proposés dans le manifeste

Un certain nombre d’actions ont été listées afin de proposer aux différentes fondations signataires un cadre à mettre en place en interne pour traduire l'engagement du manifeste. 

 

  • Se former et partager les connaissances : les fondations devront agir au niveau de leur gouvernance, des équipes, des bénévoles des structures afin qu’elles prennent en considération les effets du dérèglement climatique. La formation et la sensibilisation constitueront le socle du changement et la mise en action pour une transition écologique et sociale plus juste et durable.

  • Intégrer l’inclusion climatique : dans le fonctionnement interne (consommation d’énergie, la gestion des déchets, les choix de transport et leur fréquence, l’impact carbone dans l’organisation des événements, etc).

  • En tant que bailleurs : la prise en compte de l’enjeu climatique dans les missions ou les projets soutenus, la sensibilisation et l’accompagnement des bénéficiaires des financements à cet enjeu, etc.

 

  • Pour les placements financiers : la prise en compte de critères de durabilité dans la sélection des actifs, l’investissement dans des fonds thématiques durables, l’exclusion d’actifs basés sur les énergies fossiles, etc.

​​​​​

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer