Aller au contenu principal
Par Enactus France - Publié le 24 janvier 2021 - 12:30 - Mise à jour le 24 janvier 2021 - 12:35
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Lettre d’amour à toi, l’enseignant.e - Journée internationale de l'éducation

Pour cette journée internationale de l’éducation - dimanche 24 janvier 2021 - , l'équipe d'Enactus France eu l’envie d’adresser un message particulier aux enseignant.e.s pour les soutenir et les encourager à poursuivre leur engagement auprès des jeunes générations et aux élèves du secondaire et du supérieur qui font grandir l’ensemble de la société et des individus. Depuis 2002, Enactus France accompagne les lycéen.ne.s, les étudiant.e.s, les enseignant.e.s et les professionnel.le.s à développer leurs compétences pour innover et agir au service de la société et de la planète. La lettre qui suit a été écrite par des professionnels adultes reconnaissant.e.s de l’apprentissage apporté par leurs professeur.e.s et de l’engagement des enseignant.e.s du primaire, secondaire et supérieur encore aujourd’hui. L’écriture a été pensée à travers des souvenirs des membres l'équipe Enactus France. 

Cher.e enseignant.e, 

Ce dimanche 24 janvier 2021, c’est la journée mondiale de l’éducation. Et rien de mieux que de t’écrire cette courte lettre pour te remercier de ta participation à ma vie personnelle et professionnelle. 

Tu ne t’en rends peut-être pas compte mais tu as compté, tu comptes et tu compteras toujours dans mon développement personnel. Dès ma plus tendre enfance, on m’a fait te rencontrer. Je n’ai pas vraiment eu le choix d’ailleurs. Et parfois il est vrai, je t’en voulais. Je t’en voulais de m’obliger à apprendre des choses que je ne comprenais pas. Je t’en voulais de me faire lever tous les matins à 7h30 pour t’écouter assis.e sur une chaise.

Et pourtant, malgré cela, je te dois tant, cher.e enseignant.e. Et une lettre ne suffirait pas à décrire tout ce que j’ai appris à tes côtés. Alors je vais devoir me restreindre, ne citer que quelques-uns de mes apprentissages clés. 

Grâce à toi, j’ai appris l’esprit d’équipe, le “faire ensemble” et j’ai développé mes compétences interpersonnelles et ma capacité à interagir avec d’autres. A 30 dans une classe, je n’avais pas vraiment le choix. Alors, il est vrai que ça n'a pas été toujours facile. Mais toi, enseignant.e, tu nous as fait vivre des expériences collectives et des travaux partagés . On a dû se mettre d’accord, s’adapter, gérer des conflits, apprendre de la critique d’autrui et au final développer notre empathie. Et on le fait toujours. Grand.e comme petit.e, on apprend de la relation, car qu’est-ce qu’un homme ou une femme sans relations humaines ? 

Tu m’as aussi fait sortir de ma zone de confort à plusieurs moments de ma scolarité. Parfois tu m’as poussé.e à parler devant 30 personnes alors que l’oralité, ce n’était pas ma tasse de thé. D’autres fois, tu m’as demandé d’écouter alors que je voulais parler. Sur le moment, c’était frustrant. Mais finalement, dans ma vie de jeune actif.ve, ne suis-je pas dans l’obligation de m’exprimer même lorsque je ne le souhaite pas ou de me taire alors que j’ai envie de parler ? C’est aussi cela coopérer et vivre ensemble. 

Avec toi, j’ai appris les bases de disciplines qui me paraissaient ardues : les maths, l’histoire, la grammaire, l’EPS le vendredi matin. Aujourd’hui, les fondamentaux et les automatismes sont bien ancrés. Je me surprends à dire “les si n’aiment pas les rais”, à poser mes divisions plutôt que d’utiliser ma calculatrice pour me lancer un défi : “Tu peux encore le faire” ! 

Grâce à toi, j’ai dû apprendre à m’organiser pour répondre aux attentes. Ce n’était pas toujours simple face à autant de matières. Alors comment prioriser ? Qu’est-ce qui est essentiel à court, moyen ou long terme ? Cette question est toujours aussi présente dans mon quotidien personnel comme professionnel.

Et puis, à tes côtés, j’ai développé ma créativité. Grâce aux devoirs collectifs, j’ai appris à rechercher des informations, à affiner des problématiques, à formuler par des mots ou des images le fond de ma pensée. Et ce n’est pas tout : quelles stratégies créatives n’a-t-on pas déployées, mes camarades et moi, face aux contrôles-surprise ? Aujourd’hui encore, la créativité est une compétence que j’exploite tous les jours.

Et de toi à moi, je suis sûr.e que tu as aussi appris avec moi : de nouveaux mots de vocabulaire, nos expressions à la mode, des outils numériques que tu ne connaissais pas toujours. Toi aussi tu as appris à gérer des conflits, à travailler avec un collectif de jeunes toujours plus nombreux.ses et énergiques ou parfois, justement un peu mous. Tu as dû te plonger dans certains sujets sociaux et environnementaux qui sont au cœur de la société car nous t’en parlions, car nous lancions des débats en cours ou que tu souhaitais tout simplement nous sensibiliser et nous faire découvrir des choses autrement. En tout cas, tu trouvais toujours des solutions innovantes à des problèmes complexes avec peu de moyens. 

Alors tu n’es peut-être pas parfait.e, cher.e enseignant.e et cela tombe bien, car moi non plus. On s’apporte beaucoup mutuellement sans s’en rendre toujours compte. Je sais que tu t’es beaucoup investi.e. et que tu t’investis encore beaucoup pour tous les autres jeunes qui viennent après moi afin que l’on développe nos savoir-être et savoir-faire et surtout que l’on s’épanouisse et que l’on trouve notre voie. Alors, à travers cette lettre, je voulais simplement te dire … MERCI !

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer