Aller au contenu principal
Par Fondation Veolia - Publié le 6 novembre 2019 - 10:15 - Mise à jour le 26 novembre 2019 - 15:17
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Mobilisation contre le choléra à Washington

Le 24 septembre dernier, des universitaires, des représentants d’autorités nationales, d’ONG et d’agences onusiennes se sont retrouvés pour faire le point sur le contrôle et la prévention du choléra dans le domaine de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène.

Le Cosmos Club de Washington DC a accueilli la dernière réunion de la Global Alliance Against Cholera (GAAC). Lors de cette journée d'échanges, qui s'est tenue le 24 septembre, il a été question de nouvelles approches de lutte contre les épidémies en zone urbaine, de modèles pour prédire les vagues de choléra, et d’initiatives visant à prévenir les maladies liées à l’eau. Des représentants de la fondation Veolia, du CDC (Centers for Disease Control and Prevention), de l’Organisation panaméricaine de la santé, du Millennium Water, de Water 2020, de Catholic Relief Services, de l’Organisation des États américains, du Département d’État Américain, et des Universités du Maryland et de Floride ont pris part aux discussions. La lutte contre le choléra est l’intérêt de tous !

Parmi les interventions proposées à la communauté, Rita Colwell et Antar Jutla, deux spécialistes américains du choléra, ont présenté un modèle de prédiction des vagues de choléra en croisant des données satellitaires sur la météo et l’environnement pour prévoir la probabilité de cas de choléra.

L’équipe de la fondation Veolia présente à Washington : Thierry Vandevelde, Délégué général, Romain Verchère, Chargé de mission, et les consultants Sandy Moore et Sy Rotter.

L’équipe de la fondation Veolia présente à Washington : Thierry Vandevelde, Délégué général, Romain Verchère, Chargé de mission, et les consultants Sandy Moore et Sy Rotter. ---

Romain Verchère, chargé de mission à la fondation Veolia, a fait le point sur le programme de réhabilitation et d’extension de l’infrastructure d’eau potable mené à Uvira, un site endémique dans la province du Sud-Kivu, en République Démocratique du Congo. Des épidémiologistes, des ingénieurs et des organisations humanitaires fédèrent leurs compétences pour améliorer le réseau d’eau potable, renforcer les capacités de la structure locale en charge du service public de l’eau, et promouvoir l’hygiène. En septembre 2019, les objectifs de doubler la capacité de production et d’améliorer les infrastructures étaient atteints à 90 %. Le travail restant consistera à mettre en service les robinets communautaires et à installer 3 000 connexions de foyers dans les quartiers d’Uvira, selon une approche randomisée pour permettre une étude d’impact. Le projet de construction devrait être terminé en octobre 2020.

Les projets présentés ont démontré les progrès accomplis dans la réalisation de la feuille de route de la GAAC. Ils sont également une base de travail pour adapter les approches futures et mettre au point de nouvelles stratégies pour améliorer les efforts de lutte, d’anticipation et de prévention du choléra.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer