Aller au contenu principal
Par Société Générale - Publié le 23 décembre 2019 - 16:14 - Mise à jour le 23 décembre 2019 - 16:16
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Numérique et entrepreneuriat : bilan positif pour le premier appel à projets thématique de la Fondation Société Générale

Une tendance de fond se fait sentir depuis de nombreuses années autour du développement de solutions numériques ou entrepreneuriales à la question de l’insertion professionnelle. La Fondation Société Générale, à l'écoute des besoins des acteurs de solidarité pour financer leurs innovations, a donc lancé pour la première fois un appel à projets thématique autour de ces deux domaines en juin 2019. Focus sur trois des programmes soutenus en France et à l’étranger.

Social Builder, pour plus de femmes dans le numérique en Seine-Saint-Denis

 

Le programme Women in Digital de Social Builder dispense une formation qualifiante aux métiers du numérique à destination de femmes en situation de précarité sociale. Sans prérequis et entièrement gratuite, cette formation se déroule en trois phases pour accompagner chacune des femmes dans la découverte de ce milieu encore très masculin. Social Builder a notamment développé le chatbot Adabot, d’après Ada Lovelace, première programmatrice de l’histoire, pour faciliter la sensibilisation aux métiers du digital. Ensuite, l’association organise un bootcamp d’une journée pour 500 femmes pour découvrir ce secteur avant de se lancer dans la formation de développeuse web ou intégratrice web durant 6 à 8 mois. Les partenariats sont au coeur du succès de Women in Digital : les femmes bénéficiaires sont orientées vers le dispositif par des associations locales et les formations sont données par des organismes labellisés Grande École du Numérique. Avec ce programme, Social Builder souhaite créer une plus grande diversité des profils dans les métiers tech en Seine-Saint-Denis.

 

SINGA, au service de l’entrepreneuriat des réfugié.e.s

 

À Paris et à Lyon, les entrepreneurs réfugiés ayant un projet à impact en phase d’amorçage peuvent se tourner vers l’association SINGA. Leur dispositif d’aide à la création d’entreprise a pour mission de fournir aux porteurs de projet tous les outils nécessaires au développement de leurs idée, du concept à la mise en oeuvre. SINGA a créé un accompagnement global qui inclut des entretiens individuels mensuels avec un membre de l’association, du parrainage professionnel avec le dispositif Buddy Pro, et l’accès à de nombreux événements de networking. L’incubation permet également à chaque entrepreneur d’avoir une place au sein du coworking Kiwanda et d’assister à de nombreux ateliers de formation gratuits avec des entreprises partenaires sur des sujets juridiques, comptables ou liés à la communication de leur projet. Ce programme complet ambitionne ainsi de faciliter l’initiative économique des personnes nouvellement arrivées ou issues de la société d’accueil.

 

ReDI School of Digital Integration, contre l’illectronisme des jeunes

 

Le programme « Digital literacy for youth » de la ReDI School of Digital Integration en Allemagne a pour objectif de former gratuitement les jeunes issus de l’immigration ou de milieux défavorisés aux bases informatiques. Les bénéficiaires sont notamment orientés vers le programme grâce au concours d’écoles publiques partenaires. Les besoins de chaque génération étant différents, l’école a conçu trois programmes distincts. ReDI Kids et ReDI Teens, à destination des enfants et des adolescents, se déroulent le week-end et consistent en une série d’ateliers de découverte de l’ordinateur, du code, des réseaux sociaux, d’Internet, de la robotique, de la sécurité en ligne. ReDI Youth, pour les jeunes en voie d’entrer sur le marché du travail, permet aux bénéficiaires d’acquérir au bout de trois à quatre mois une maîtrise professionnelle d’un ordinateur : gérer ses emails, tenir un profil LinkedIn, rédiger son CV ou postuler pour un emploi en ligne. Ce travail pratique permet également d’aborder avec les bénéficiaires des sujets plus larges tels l’orientation, leur connaissance des métiers du digital et de la gestion de projet. Les trois déclinaison du programme comprennent des visites d’entreprises de la tech pour compléter la vision des jeunes de ce secteur et rendre concrètes les opportunités qu’il offre.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer