Aller au contenu principal
Par Le RAMEAU - Publié le 23 avril 2020 - 15:00 - Mise à jour le 23 avril 2020 - 15:00
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Se projeter vers l’après crise

Si nous n'y prenons pas garde dès à présent, « l’intendance (ne) suivra (pas) après la crise ! ». Dès le 20 mars dernier, Le RAMEAU s'est rapproché du Médiateur des Entreprises pour préparer l’après-crise. Qu’en retenir à ce stade ?

Après avoir réalisé une étude documentaire approfondie des besoins, et mené un échange bilatéral avec une cinquantaine d'acteurs de référence, une démarche collective a été lancée pour anticiper et préparer l’après-crise. L'un des grands enjeux de la démarche est de fluidifier les articulations entre ingénieries nationales et territoriales au service des actions / acteurs d'intérêt général.

Un cadre de référence pour favoriser le dialogue

La première étape a été de fixer un cadre de référence pour faciliter le dialogue entre « mondes » riches de leurs différences : en l'occurrence les acteurs de terrain, les acteurs des ingénieries nationales et territoriales, les investisseurs sociétaux ainsi que les institutions.

Ce cadre se structure autour de deux axes (l'urgence et le (re)développement), et 6 volets complémentaires (voir schéma si avant). Pour découvrir les détails de ce référentiel d'un dialogue multi-acteurs, vous pouvez en télécharger la description. L'étude Recherches et Solidarités, réalisée en partenariat avec Le Mouvement associatif et le RNMA, a permis d’en confirmer la pertinence.

Faire l'inventaire des exemples inspirants

La seconde étape a consisté à faire l'inventaire des besoins, des programmes d'actions et des réseaux mobilisés au service des acteurs / actions d'intérêt général. Cet inventaire comprend à date plus d'une centaine d'initiatives structurantes. Nous vous invitons à consulter cette base de capitalisation.

Plus que jamais « jouer collectif »

La troisième étape a été de réaliser une première analyse de la diversité des besoins et des solutions et d’en mettre en débat les enseignements entre les acteurs de l'ingénierie nationale et territoriale d'une part, et entre investisseurs sociétaux d'autre part. Vous pouvez télécharger les premiers enseignements du RAMEAU.

En synthèse, au-delà des initiatives individuelles qui doivent être encouragées et valorisées, il est nécessaire de traiter collectivement 3 enjeux :

  • L’approche territoriale, qui doit articuler ingénieries nationales et locales, en complément des ingénieries sectorielles,
  • La formation des formateurs/accompagnateurs pour garantir non seulement le niveau de compétences requis, mais aussi les convergences et la cohérence « entre mondes »,
  • L’évaluation de la contribution aux défis collectifs qui s’incarnent à horizon 2030 dans les ODD. Ils seront plus que jamais d’actualité pour (ré)inventer le cadre commun de l’après Covid-19. Il n’est plus possible aujourd’hui de séparer urgence de court terme avec défi de long terme. Les solutions doivent tenir compte des deux temporalités pour être pertinentes et durables.

Pour réussir ce challenge, nous devons anticiper collectivement la sortie de crise.  Dans le contexte actuel, le mythe de « l'intendance suivra ! » serait la pire des choses. C'est pourquoi un travail sur les articulations entre les ingénieries nationales et territoriales est une priorité. Eclairer c'est bien, mais agir c'est mieux ! Gageons que les différents travaux réalisés en ce sens permettront d'amortir les impacts de la crise sanitaire, et de favoriser une résilience plus rapide. D’ici-là, prenez bien soin de vous en attendant.

 

Charles-Benoit HEIDSIECK Président-Fondateur

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer