Aller au contenu principal
Par Agence LIMITE - Publié le 28 octobre 2020 - 09:37 - Mise à jour le 18 novembre 2020 - 12:16
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Twitter : le réseau social de référence des acteurs du mécénat

En quelques années, Twitter s’est imposé comme un réseau social incontournable dans le secteur de l’intérêt général. Un véritable écosystème s’est mis en place : on y retrouve aussi bien des mécènes que des associations et des leaders/relais d’opinion.

© Agence LIMITE. Twitter : le réseau social de référence des acteurs du mécénat.

Le réseau social Twitter est celui sur lequel la communauté des acteurs du mécénat est la plus active et structurée : y sont présentes 52 % des fondations étudiées dans le « Benchmark de la communication des fondations et fonds de dotation créés par une entreprise » que l’agence LIMITE a réalisé. Cela rend Twitter particulièrement intéressant pour des fondations souhaitant émerger comme un acteur de référence (par son approche spécifique, son impact et/ou sa taille) qu’elles soient tout juste créées ou déjà anciennes.

Twitter : une prime à l’expertise

Majoritairement utilisé par les internautes dans un but informatif, Twitter est, à ce titre, un excellent outil de veille pour les fondations, tout autant qu’un canal efficace pour relayer ses actualités, projets soutenus, événements, etc. Mais Twitter est surtout le réseau social à privilégier par les fondations pour se positionner en tant qu’expertes de leurs sujets (avis, décryptage, chiffres clés, conseils et critiques, etc.).

Malheureusement, pour un trop grand nombre de fondations aujourd’hui présentes sur Twitter, la ligne éditoriale se résume à la présentation d’un « catalogue de projets » soutenus. Or, cela ne permet pas de se différencier en révélant ce que leur mécénat à de particulier.  

En termes d’audience, la majorité des fondations étudiées (65 %) ayant un compte Twitter ne dépassent pas les 2 000 followers ; seules 10 % d’entre elles ont plus de 10 000 followers.

 

© Agence LIMITE - Benchmark de la communication des fondations et fonds de dotation créés par une entreprise, 2020.

© Agence LIMITE - Benchmark de la communication des fondations et fonds de dotation créés par une entreprise, 2020.

 

Des tweets globalement qualitatifs, qui gagneraient à être plus réguliers

Une grande partie des fondations publient des contenus variés et adaptés au format (court et impactant) de Twitter. En revanche, elles peinent à être régulières et à tenir la cadence : seules 27 % d’entre elles publient quotidiennement, et 14 % des structures sont inactives depuis plusieurs semaines.

© Agence LIMITE - Benchmark de la communication des fondations et fonds de dotation créés par une entreprise, 2020.

© Agence LIMITE - Benchmark de la communication des fondations et fonds de dotation créés par une entreprise, 2020.

 

Communiquer sur Twitter : les bonnes pratiques

La clé d’un compte Twitter bien alimenté réside avant tout dans la régularité, mais aussi bien sûr dans la pertinence des contenus. Pour cela, rien de tel qu’un calendrier éditorial pour optimiser et planifier l’animation du compte.

Afin de nourrir les internautes d’informations riches et percutantes, la typologie des contenus publiés par les fondations sur Twitter doit être variée : vie de la fondation, actualités de ses partenaires associatifs, informations sur l’engagement en général ou sa cause en particulier, etc.

Des repères visuels peuvent être mis en place pour mieux identifier et distinguer ces différents sujets, comme un système de rubriquage des tweets par thématique, en recourant notamment aux hashtags.

Concernant les formats, là encore, le mot d’ordre est la variété : relais d’articles, photos prises sur le terrain, témoignages vidéo ou verbatim de salariés ou de partenaires, retour sur des chiffres clés, quiz, questions/réponses…

Les tweets doivent systématiquement être illustrés par des visuels : photos, illustrations ou vidéos, pour maximiser l’engagement.

Twitter est également caractérisé par sa dimension conversationnelle : c’est une plateforme qui permet aux fondations d’interagir avec leurs parties prenantes. Il est donc essentiel de discuter, de retweeter, de répondre aux commentaires et d’inviter au dialogue ou à l’action.

Enfin, il est contre-productif de conserver un compte qui n’est plus alimenté depuis des mois :  il vaut mieux signaler par un tweet la fermeture du compte, en redirigeant les internautes vers les autres réseaux sociaux de la Fondation ou vers le groupe (comme l’a fait récemment la Fondation Société Générale).

 

Communiquer sur son mécénat

Benchmark réalisé par LIMITE, agence spécialisée sur les sujets d’intérêt général, entre février et mars 2020, sur les 118 plus grosses fondations (fondations d’entreprise, fondations sous égide, FRUP et fonds de dotation) françaises créées par une entreprise mécène.

Si vous souhaitez avoir accès à l’ensemble des résultats de ce benchmark et/ou réfléchir avec nous à votre communication digitale, contactez-nous !

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer