Aller au contenu principal
Par Coalition Solidaire - Publié le 23 décembre 2020 - 07:43 - Mise à jour le 7 janvier 2021 - 12:33
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Coalition Solidaire le podcast : Penser collectif aujourd’hui pour préparer demain

« Appel d’Air », le podcast de la Coalition Solidaire, répond à la question que beaucoup se posent : « Comment préparer le monde d’après ? ». La pandémie de Covid-19 a bousculé notre quotidien et nous oblige à réinventer notre modèle social et économique, démocratique et écologique. Le statu quo n’est plus possible. Mais ce nouveau monde tant attendu est‑il seulement possible ? Le podcast « Appel d’Air » interroge trois personnalités engagées qui tirent les premières leçons d’une période inédite de nos vies. Ensemble, elles esquissent les ingrédients nécessaires pour construire une société plus juste et appellent à « jouer collectif » pour changer le monde. Entretiens éclairants.

Appel d'air le podcast de Coalition Solidaire
Appel d'air le podcast de Coalition Solidaire

 

La pandémie du COVID-19 révèle les fragilités de notre société moderne. De nombreuses voix s’élèvent pour changer le monde. Le « jour d’après » existe-t-il vraiment ou allons-nous reprendre nos (mauvaises) habitudes ?

 

Thierry Calvat

Le monde d’avant a montré ses limites tandis que celui d’après relève d’un objectif, d’une ambition. Je préfère m’intéresser au « pendant », au moment présent. Que faisons-nous aujourd’hui pour transformer profondément les choses ? Nous sommes entrés dans une ère durable d’incertitude sanitaire, économique et environnementale. Les citoyens ont besoin d’être rassurés.

 

Thierry Sibieude

Le monde de demain ressemblera à celui d’aujourd’hui, en un peu mieux je l’espère. Le confinement a créé de formidables élans de solidarité, de générosité, de mobilisation, de liens entre les Français.es. Mais il a aussi révélé l’individualisme, le repli sur soi, la crainte de l’autre pour sa propre santé. Nous espérons tous que le monde de demain sera meilleur. Est-ce pour autant le « Grand Soir », l’espoir d’un bouleversement soudain et radical ? Personnellement, je ne le crois pas. 

 

Jacky Richard

La crise liée à l’épidémie de COVID-19 a mis en lumière, de manière exacerbée, tout ce qui ne fonctionne pas dans notre société. Cela doit nous guider pour préparer la suite. Meilleur ou pas, le monde de demain doit lutter contre les inégalités sociales, les effets délétères de la mondialisation, de la déforestation, du dérèglement climatique. Par exemple, il est indispensable de réviser les salaires pour qu’ils correspondent mieux à l’utilité sociale des métiers vitaux révélés par la crise : les soignant.es, les éboueurs, les salarié.es de la grande distribution, etc.

 

Quelles sont les conditions pour que l’action collective joue un rôle significatif dans ce processus de reconstruction ?

 

Thierry Calvat

La crise que nous traversons ensemble accélère les expérimentations et les bonnes pratiques collectives. Beaucoup d’initiatives lancées durant le confinement ont parfaitement fonctionné. Ce qui crée le collectif, c’est avant tout le besoin de l’autre et la complémentarité des compétences. Pour travailler en équipe, nous devons avoir la certitude que celui qui est à nos côtés va nous aider, amplifier notre action. Cela limite aussi les effets de la concurrence entre individus, les problèmes d’égo.

 

Jacky Richard

Trois grandes notions doivent guider le collectif. 1) La responsabilisation de chacun de ses membres. 2) La finalité de l’action collective doit primer sur les moyens mis en œuvre. Et enfin 3) La fraternité. Ce concept né de la révolution française est aujourd’hui trop méconnu, presque galvaudé. Nous devons réfléchir ensemble à cette notion. La crise du COVID-19 doit être le terreau propice d’une nouvelle fraternité entre les individus.

 

Thierry Sibieude

Nous devons passer d’une société qui se caractérise par le principe de précaution à un principe de confiance. Confiance dans l’avenir. Nous devons aussi prendre conscience que nous avons besoin les uns des autres. L’autre est une richesse, permet d’avancer, de progresser. Cette interdépendance est féconde pour construire l’avenir.

 

En un mot, quelle est la clé pour préparer au mieux ce monde d’après tant désiré ?

 

Jacky Richard

Pour bien repartir, il faut avant tout bien répartir. La question des inégalités sociales est un frein à lever. C’est la base de la confiance collective. On ne construit rien sur une société fragmentée, divisée.

 

Thierry Sibieude

L’avenir se construira avec de l’audace, de l’expérimentation et surtout la responsabilisation accrue des Français.es pour améliorer les choses.

 

Thierry Calvat

La confiance. Nous devons faire confiance à nos dirigeants, à nos voisins, à nos amis, à nos collègues. La crise doit être l’occasion de regarder l’autre différemment.

 

Les intervenants

Thierry Calvat

Sociologue, co-fondateur du cercle Vulnérabilités & Société, groupe de réflexion rassemblant des acteurs publics et privés et des experts du secteur de la santé, du handicap, de l’âge, de l’assurance et de la lutte contre la précarité.

Jacky Richard

Coordinateur national du Pacte civique. Le collectif rassemble des citoyens et des organisations qui s’engagent dans un Pacte visant à construire ensemble un avenir désirable pour tous.

Thierry Sibieude

Professeur enseignant ESSEC Business School, titulaire de la Chaire Entrepreneuriat social. Président de l’association Bleu Blanc Zèbre.

 

Coalition Solidaire en collaboration avec AG2R LA MONDIALE

Podcast : interview réalisée par Patrick Lonchampt, journaliste.

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer