Aller au contenu principal
Par Fondation Groupe ADP - Publié le 10 mai 2021 - 17:46 - Mise à jour le 10 mai 2021 - 17:55
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Le programme Sésame « ouvre » les portes de l’enseignement supérieur

Chaque année, l’IECD et l’association PROMES en partenariat avec la Fondation Groupe ADP permettent à plus de 300 bacheliers malgaches de réussir brillamment leur cursus universitaire.

À Madagascar, la déscolarisation est tout sauf un concept abstrait. L’île occupe la cinquième place mondiale des pays comptant la plus grande proportion d’enfants non scolarisés. Moins de 5 % des jeunes d’une classe d’âge accèdent aux études supérieures, où le taux d’abandon est très élevé (75% en fin de première année).

Dans ce contexte, l’Institut de coopération et de développement (IECD) et l’association PROMES ont créé le programme SÉSAME, dont la Fondation Groupe ADP est partenaire depuis 2020. L’objectif de ce programme est ambitieux : accompagner 330 bacheliers malgaches motivés vers la réussite de leurs études universitaires, les aider à trouver leur place dans le monde professionnel, et les encourager à contribuer au développement de leur pays.

Pour Grégoire Imberty, directeur des opérations terrain, le constat est sans équivoque : « près de 60 % des jeunes de Madagascar ne sont pas satisfaits de leur métier, n’ayant pu suivre les études de leur choix. Par ailleurs, le pays manque cruellement de cadres intermédiaires, pourtant essentiels à la bonne marche des entreprises. ». Le programme SÉSAME souhaite donc jouer un rôle actif auprès des familles, des lycées et des entreprises pour permettre aux jeunes malgaches de s’épanouir pleinement dans leur vie d’adultes.

Sésame1

À Madagascar, 60% des jeunes ne sont pas satisfaits de leur métier. Le programme SÉSAME souhaite changer la donne en offrant aux étudiants la possibilité de réussir leurs études supérieures.

Plus qu’un parcours d’études, un projet de vie

 

Pour les bénéficiaires du programme SÉSAME, tout commence l’année du baccalauréat. « Nous sillonnons l’île pour sélectionner des bacheliers motivés et à fort potentiel, parmi un réseau de 75 lycées et associations partenaires répartis sur l’ensemble du territoire », explique Grégoire Imberty. Les jeunes intègrent ensuite une année préparatoire en internat pour passer les concours d’entrée des meilleurs établissements supérieurs d’Antananarivo et d’Antsirabé.

Tout au long de leur parcours, les étudiants bénéficient d’un accompagnement personnalisé, tant sur le plan scolaire que personnel et familial. « Pour la plupart des jeunes, l’arrivée sur le campus SÉSAME d’Antananarivo représente un grand changement de vie. Ils découvrent de nouvelles méthodes d’enseignement, telles que la pédagogie inversée, qui les rendent acteurs de leur apprentissage. Ils vont aussi gagner en autonomie et en responsabilité, dans la gestion de la vie quotidienne comme dans le choix de leur avenir. Mais nous ne voulons pas non plus les déconnecter de leurs racines familiales. C’est tout l’enjeu du programme SÉSAME ! Au-delà de l’accompagnement scolaire, social et financier, il aide les jeunes à construire leur projet de vie. »

Sésame2

Le programme SÉSAME se rend dans les villages pour sensibiliser les jeunes et leur famille sur l’importance de réaliser des études supérieures

 

De jeunes talents au service du développement des territoires

 

SÉSAME favorise aussi la rencontre de professionnels des entreprises malgaches, dont fait partie Ravinala Airports, une société du Groupe ADP. Le programme propose entre autres des sessions de formation mensuelles, des stages annuels obligatoires, des forums de l’orientation et de l’emploi ou des mises en réseau. Au contact du monde professionnel, les jeunes s’informent ainsi sur les perspectives d’embauche, découvrent de nouveaux métiers et ouvrent leurs horizons.

« Ce travail d’orientation et d’accompagnement à l’insertion professionnelle apporte d’excellents résultats » confie Grégoire Imberty. « À l’issue du parcours, 92% des jeunes diplômés exercent un métier à Madagascar, dans la filière de leur choix parmi la vingtaine représentée, avec un salaire moyen en sortie d’étude équivalent à 3 fois le SMIC. » Mêmes échos du côté des entreprises malgaches qui saluent le dynamisme des jeunes recrues passées par le programme, leur engagement et leurs capacités d’adaptation.

Un avenir qui se prépare aujourd’hui

 

Mais le soutien du programme ne s’arrête pas aux seuls étudiants. SÉSAME forme ainsi des conseillers d’orientation dans les collèges, les lycées et les établissements supérieurs, pour parfaire les dispositifs d’information et d’insertion professionnelle des jeunes malgaches. Les salariés du programme apportent également leur expertise éducative et pédagogique aux établissements désireux de faire évoluer leurs méthodes d’enseignement.

 

Des projets, le programme SÉSAME en a plein le cartable, mais cela demande de trouver constamment de nouvelles ressources. « Nous aimerions être en capacité de toucher plus de familles, surtout dans les zones les plus difficiles d’accès, et accueillir toujours plus d’étudiants issus des milieux défavorisés. Cela passe bien évidemment par des moyens financiers, mais aussi humains. » explique Grégoire Imberty. Le programme SÉSAME cherche ainsi régulièrement des professionnels désireux de partager leur expérience, de s’impliquer dans des actions de mentorat ou de parrainer des étudiants.

 

Découvrez le témoignage d’Hélène, étudiante bénéficiaire du programme SÉSAME :

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer