Aller au contenu principal
Par Fondation Terre Solidaire - Publié le 22 avril 2021 - 10:14 - Mise à jour le 22 avril 2021 - 10:24
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

La Fondation Terre Solidaire soutient « Fleurs d’Halage », un projet de réhabilitation de friches en Île de France

La Fondation Terre Solidaire soutient le projet Fleurs d’Halage, dont l’ambition est de développer une filière de la fleur française avec un modèle de production et de distribution solidaire, répondant aux enjeux sociaux et environnementaux du territoire. Fleurs d’Halage a débuté en avril 2018 en Île de France sur l’Île Saint Denis, dans le cadre d’expérimentations en agriculture urbaine. Fort de son succès, Fleurs d’Halage se développe aujourd’hui sur 3 sites en région parisienne et souhaite pérenniser son action en ouvrant un nouveau site avec 30 salariés en insertion.

La Fondation Terre Solidaire soutient Fleurs d'Halage
La Fondation Terre Solidaire soutient Fleurs d'Halage

Une initiative citoyenne née à L’Île-Saint-Denis

Née en 1994 de l’initiative de citoyens sur le territoire de L’Île-Saint-Denis (93), l’association Halage poursuit l’objectif de favoriser l’émergence d’actions autour d’une intuition, celle que l’inclusion de personnes en situation de grande précarité et l’amélioration du cadre de vie peuvent se réunir au sein d’un projet commun. Halage est aujourd’hui présent sur quatre départements franciliens (75, 92, 93 et 95) dans les domaines de l’insertion sociale et professionnelle dans le secteur des espaces verts, naturels ou agricoles, au travers de chantiers d’insertion, de formations pour adultes, de jardins solidaires, de projets de développement de la Nature en ville. 

Les 3 sites du projet Fleurs d’Halage :

•    Le « Jardin du Curé » sur l’Ile Saint Denis : 200m² de serre et 150m² en plein champ ;

•    Lil’O : 1 000m² en plein champ avec un objectif de 6 000m² dont 1 600m² sous serre ;

•    Le potager du 17ème arrondissement de Paris : 400m² de plein champ.

En 2020, Fleurs d’Halage a cultivé ses fleurs sur 2500 m2 de friches urbaine. 50 000 fleurs ont été produites et vendues, notamment grâce à 13 personnes en insertion, accompagnées et formées par Fleurs d’Halage au métier d’horticulteur urbain.  L’association compte plus de 40 clients partenaires composés de fleuristes d’Ile-de-France, de palaces parisiens, de lieux historiques, d’acteurs de l’événementiel leur font confiance. 

La Fondation Terre Solidaire soutient Fleurs d'Halage
Crédits : Denis Meyer

À la reconquête de la biodiversité avec le projet Lil’Ô

En 2018, le projet Lil’Ô (Laboratoire Ilien de la matière Organique) s’est installé sur un ancien site industriel de L’Île-Saint-Denis. L’association a mis en place une expérimentation de renaturation en contexte urbain pollué et stérile. Sur cet espace, l’association porte un projet d’insertion et d'horticulture urbaine pour des personnes éloignées de l’emploi. L’impact de ce projet est bénéfique pour l’environnement, car les fleurs sont produites selon des techniques durables (localement, sans produits phytosanitaires permettant de réhabiliter les sols de la friche industrielle) et sont ensuite vendues à des hôtels et des entreprises en circuit-court. La production de fleurs en circuit court répond à des enjeux écologiques forts : une grande partie des fleurs coupées vendues sur le marché sont principalement issues de l'importation, générant des empruntes carbones importantes.

Pourquoi La Fondation Terre Solidaire a-t-elle fait le choix de soutenir Fleurs d’Halage ? 

L’objectif de la Fondation Terre Solidaire, depuis sa création, est de soutenir et de valoriser des alternatives citoyennes qui agissent en faveur d’une transition vers des sociétés durables, c’est-à-dire plus respectueuses de la nature, des femmes et des hommes et de la Terre. Le projet Fleurs d’Halage de production solidaire de fleurs locales de saison, en circuit court, qui protègent l'emploi et l'environnement, s’inscrit dans cette volonté. 

Son modèle innovant allie des dimensions multiples : 

•    Écologique, de par une production de fleurs sans intrants et/ou produits phytosanitaires ;

•    Sociale, en proposant un lieu d’insertion par le travail sur un territoire à fort taux de pauvreté urbaine ;

•    Économique, en développant une filière locale de fleurs en circuit court, beaucoup plus économe pour l’environnement que les fleurs actuelles, principalement issues de l’importation ;

•    Et environnementale, en permettant la réhabilitation d’une friche industrielle pollué. 

En 2021, la Fondation prévoit de soutenir une dizaine de projets supplémentaires, comme celui des Fleurs d'Halage, qui inventent de nouveaux modes de production plus respectueux de la nature, des hommes et des femmes.  

Fermer
Fermer