Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Politiques européennes : un levier pour l’innovation sociale ?

Politiques européennes : un levier pour l’innovation sociale ?
Deux mondes coexistent et visent le même objectif : les institutions européennes qui établissent les réglementations et subventions à l’échelle communautaire, et l’économie sociale et solidaire qui agit localement à travers ses acteurs de terrain. Chacun souhaite oeuvrer au développement social et environnemental, mais l’éloignement à la fois géographique et dimensionnel ne favorise pas la connexion entre eux. Pour répondre à cet enjeu, le cabinet Génération2 propose une immersion au coeur de Bruxelles.


 

 

D’un côté, pour que les politiques européennes sur l’innovation sociale puissent avoir un impact amplifié, elle a tout intérêt à ce que ses actions soient connues et relayées par les acteurs de l’ESS. De l’autre côté, associations, fondations, entreprises sociales et départements RSE ont des opportunités à saisir, mais doivent au préalable comprendre comment fonctionnent les institutions européennes. Tant de questions restent pour beaucoup en suspens : auprès de quel organe se renseigner ? À qui adresser son plaidoyer ? Qui sont les alliés potentiels à Bruxelles et en Europe ? Quels sont les leviers financiers et extra-financiers accessibles dans l’Union Européenne ?

 

Le voyage d’études proposé par Génération2 et ses partenaires permettra d’y répondre et de creuser ces différents sujets. Le premier jour sera consacré à la découverte des institutions, et sera animé par l’économiste Denis Stokkink, fondateur du Think Tank Pour La Solidarité. Sur les sujets de l’ESS, le Parlement Européen (dont une visite est organisée), le Comité Économique et Social Européen (CESE), et bien sûr la Commission Européenne, sont autant d’acteurs indispensables à connaître. 4 des 28 Directions Générales de la Commission travaillent notamment sur l’innovation sociale : La DG Grow en charge du marché, la DG Recherche et innovation, la DG Emploi en charge des affaires sociales, et la DG Connect sur tout ce qui a trait aux aspects numériques. En effet, la “transitionnumérique des acteurs de l’ESS est vitale pour notre modèle social européen”.

 

La deuxième journée sera consacrée aux écosystèmes de l’économie sociale et solidaire, animée par Europe Tomorrow et le Social Good Accelerator. Il s’agira de partir à la rencontre de start-up sociales innovantes au sein du hub Coopcity. Les problématiques de chaque participant seront abordées sous l’angle de la dimension européenne.

 

Si la bannière French Impact a vocation à faire rayonner l’innovation sociale à la française, il faut saisir l’occasion de la déployer à travers l’Europe. C’est pourquoi le matin de la troisième journée sera consacrée au développement de l’activité de chaque acteur. Des fonds existent et sont mis en place : il y a bien le FSE (Fonds Social Européen) que chaque acteur connaît, mais aussi des prix plus accessibles à découvrir comme Horizon Prize Improved Mobility for older peopleEU Programme for Employment and Social InnovationSocial Innovation CompetitionCollective awareness platform, etc…

 

Enfin, l’après-midi sera consacré au plaidoyer avec The Good Lobby, une association de juristes spécialisée dans le plaidoyer des acteurs l’ESS. Indispensable pour renforcer son action, l’opportunité d’associer l’Europe en plus des pouvoirs publics nationaux représente un potentiel d’impact social qui transcende les frontières.

 

Pour plus d’informations sur ce voyage d’études, qui se déroulera du 13 au 15 juin 2018, vous pouvez jeter un oeil au programme, et vous inscrire via le formulaire d’inscription. Attention, les inscriptions se clôturent le 23 mai. !

 

, , , , ,