Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[CHIFFRE] 38% des Français pourraient être candidats au bénévolat

[CHIFFRE] 38% des Français pourraient être candidats au bénévolat
Recherches & Solidarités a publié sa nouvelle édition de La France bénévole, qui mesure les désirs d’implication des Français dans les causes bénévoles et vise à accompagner les associations dans leurs pistes de réflexions pour encourager les participations citoyennes. Si, en 2016, 25 % des Français donnaient du temps à une association, le potentiel théorique de candidats au bénévolat s’élève quant à lui à 38 %. Une proportion non négligeable, qui conduit aujourd’hui les associations à observer plus attentivement les comportements de ces candidats potentiels, et à affiner leurs méthodes pour les séduire.


 

Les Français de plus en plus nombreux à s’engager

 

Si un quart des Français donnait “son temps gratuitement” en 2016, le potentiel d’engagement de ceux qui ne le font pas (ou plus) s’élève quant à lui à 38 %. Parmi eux, on compte des anciens bénévoles, des personnes engagées hors associations, et d’autres n’ayant jamais donné de leur temps à une association. Quoiqu’il en soit, Recherches & Solidarités note que les Français sont de plus en plus nombreux à vouloir s’engager, notamment grâce à l’assouplissement des méthodes des associations, mais aussi à la multiplication des initiatives encourageant l’engagement sur le sol français, et ce tout au long de leur parcours : dans les collèges et lycées où le bénévolat est de plus en plus valorisé dans le parcours éducatif, au travail avec l’essor de la RSE, ainsi qu’en fin de carrière, où de nombreuses caisses de retraites accompagnent les retraités dans leur reconversion dans le bénévolat.

 

Internet, un vecteur d’engagement considérable

 

Mais le vecteur d’engagement phare de l’étude, c’est bel et bien le numérique. Recherches & Solidarités s’est appuyé sur les travaux de deux structures, Tous Bénévoles et Tous Unis Tous Solidaires, pour analyser les comportements des Français candidats au bénévolat dans l’Hexagone à l’échelle nationale et locale. Aujourd’hui, 73 % des associations ont un site Internet, une vitrine de choix pour renforcer leur notoriété et se faire connaître. De l’autre côté de la barrière, l’intérêt de l’outil numérique est bien réel pour l’ensemble des générations : 14 % des moins de 35 ans se sont engagés dans le bénévolat par internet, et les sites de mise en relation entre les associations et les bénévoles de Tous Bénévoles enregistrent plus de 750 000 visiteurs par an.

 

 

, , , , ,