Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 3 juin 2014 - 19:04 - Mise à jour le 9 avril 2020 - 13:21
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Dis Flavie : C'est quoi le billet-mécénat ?

“Ajoutez un euro à votre billet et devenez mécène du musée”, voici l'opération mise en place par le musée Rodin. La première campagne a eu lieu en France en 2013, au CAPC, musée d'art contemporain de Bordeaux. Le processus s'appelait alors ticket-mécène et est passé un peu inaperçu, ce qui est fort dommage car le processus est habile et inspirant.

Dis Flavie : C'est quoi le billet-mécénat ?

« A l'accueil du musée, les visiteurs désireux de participer à l'opération Ticket mécène peuvent sous la forme d'une contribution spéciale de 3 € minimum, en complément de leur billet d'entrée, contribuer à l'acquisition de l'œuvre sélectionnée pour intégrer la Collection.
En échange de cette contribution et de façon symbolique, lesVisiteurs-donateurs se voient offrir un magnet ; pièce d'un puzzle qui représente l'œuvre, et ainsi, repartent avec un "détail" de l'œuvre pour laquelle ils se sont engagés. ». L'opération avait été doublée d'un abondement par l'association des amis du musée, doublant ainsi l'impact de ce mécénat.

Sur Twitter, on apprend que ce ticket-mécène a rapporté 10 000 euros en 5 mois (800 donateurs), ce qui entre dans les budgets de levée par crowfunding de petits dons, sans les frais liés à ce type d'opération. Une opération innovante et efficace, donc. Des questions pratiques se posent, comme le processus pour délivrer les reçus fiscaux, qui deviendra fastidieux si chaque visiteur souhaite optimiser fiscalement ses micros-dons.

 

Cette pratique, courante, comme beaucoup d'opérations philanthropiques, dans les pays anglo-saxons, est assez rare en France. La sollicitation étant discrète et liée à l'achat du billet, la lassitude conséquente à l'exapnsion d'une telle pratique ne devrait pas gagner de sitôt les visiteurs.

L'idée est judicieuse, la différence de prix entre le billet et le billet-mécénat étant très sensible (un euro pour le musée Rodin). A savoir après comment présenter les choses, inciter le visiteur à rajouter ou comme dans d'autres pays valoriser le billet-mécénat et offrir la possibilité de ne payer que le prix d'entrée. Le prix affiché en grand est celui dit « recommandé » tandis que la possibilité de prendre le billet sans don (« without volontary donation ») est inscrite en plus petits caractères. Cette possibilité de non-mécénat est parfois peu visible et si elle ne peut être critiquée sur le plan de l'efficacité marketing, reste discutable en terme d'engagement volontaire et libre, ce que doit être, avant tout, le mécénat.

 

Des questions sur le mécénat, le monde associatif ou la philanthropie ?  Toutes les semaines retrouvez les réponses de Flavie DEPREZ :

28 ans, un parcours universitaire varié - Sciences Po Lille (administration publique), Paris-Dauphine (option politique et culture), Master’s program of Cultural and Creative Industries au King’s College à Londres ... Une expérience professionnelle multiple en fundraising (Children’s Discovery Center à Londres, Lille 3000) et en politique culturelle au sein du Secrétariat général du Ministère de la culture et de la communication (chargée de mission de valorisation du patrimoine immatériel culturel) ...  Flavie a remporté l’Oscar du Mécénat Culturel Jacques Rigaud de l’Admical en 2012 avec l’entreprise Doublet, dont elle était la responsable du mécénat. 

Experte, elle accompagne aujourd'hui en tant que consultante indépendante les différents acteurs concernés dans des partenariats de mécénat aux enjeux croisés.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer