Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[PATRIMOINE] Le Loto du patrimoine : déjà plus de 11 millions d’euros récoltés

[PATRIMOINE] Le Loto du patrimoine : déjà plus de 11 millions d’euros récoltés
Le Loto du patrimoine, qui n’a pas manqué de piquer au vif les sceptiques (tickets trop chers, impôt culturel déguisé…) prend sa revanche. Près de la moitié des tickets ont été vendus depuis le lancement de l’opération en début de mois, permettant de reverser 11 millions d’euros à la Fondation du Patrimoine, a annoncé la FDJ, partenaire de l’opération pilotée par Stéphane Bern, chargé depuis septembre 2017 par Emmanuel Macron de la mission “Patrimoine en péril”.


 

 

Deux dispositifs ludiques pour sauver le patrimoine

 

Les Français peuvent depuis le 3 septembre 2018 prendre soin de leur patrimoine en faisant un simple détour chez le buraliste. Deux moyens s’offrent à eux pour sauver quelques 269 monuments en péril, parmi lesquels l'Aqueduc romain du Gier, le Château de Bussy-Rabutin ou encore la rotonde ferroviaire de Montabon : acheter un ticket à gratter “Mission Patrimoine” à 15 euros l’unité (1,52 euros reversé à la Fondation du Patrimoine) ou une grille du Super Loto du Patrimoine (0,75 euros reversés). “Il s’agit d’un moment important pour FDJ, a confié Stéphane Pallez, PDG de la FDJ, lors du lancement. (...) FDJ, impliquée dans le financement du sport pour tous en France depuis 30 ans, va contribuer au financement d’une nouvelle grande cause nationale : le patrimoine français en péril.”

 

Des premiers résultats encourageants

 

Le Super Loto “Mission Patrimoine” fait déjà des heureux. Le PDG de la Française des Jeux et Stéphane Bern ont remis ce mois-ci la somme de 13 millions d’euros à une famille ayant validé son ticket en Haute-Garonne. La FDJ en a profité pour dresser un premier bilan des ventes : en trois semaines, 40 % des jeux à gratter ont été vendus, pour un total de cinq millions d’euros. Au total, 11 millions d’euros ont déjà été récoltés à ce jour pour la mission “Patrimoine en péril”. Si un autre gagnant avait déjà empoché 1,5 million d’euros le 12 septembre, ce dernier tirage enregistre une hausse des mises de 30 % par rapport à un tirage du Loto “classique”, avec une mise moyenne “comparable à celle d’un Vendredi 13”, ainsi que le détaille le communiqué de la FDJ. L’argent sera dès à présent réinjecté dans 18 sites, dont la villa Viardot à Bougival (Yvelines) et le château de Carneville (Manche), et le début des travaux lancé à la fin de l’année.

 



 

, , , , , ,