[PODCAST] Lancement du podcast Changer la norme par Carenews !

[PODCAST] Lancement du podcast Changer la norme par Carenews !
On l’avait dans nos tiroirs depuis quelques temps... Ça y est, le podcast Changer la norme est sorti ! Dans ce format court disponible sur Soundcloud, Flavie Deprez, directrice associée de Carenews, interroge sans langue de bois ceux qui font l’économie sociale et solidaire d’aujourd’hui et de demain.


Et si on considérait que l’économie sociale et solidaire (ESS) n’était pas le monde des bisounours, mais bien la norme de demain ? C’est notre conviction chez Carenews, et pour changer la norme justement, il faut commencer par se parler, et par en parler normalement.

 

Carenews, le média des acteurs de l’engagement, lance Changer la norme, le podcast qui s’adresse à ceux qui font l’ESS d’aujourd’hui et de demain. Ils ont fait une reconversion ou leur carrière dans la création de valeurs, les vraies, celles qui respectent l'environnement, la santé, la cohésion sociale (et territoriale).

 

Ils s'appellent Frédéric, Lucie, Jean, Joséphine, Hugues, Cyril, Maud, Hortense, Pierre-Emmanuel, Thibault, Anne-Cécile, Pierre, Jeanne, Vincent, Guillaume, Ericka, Céline, Sylvain… et ce sont, comme beaucoup d’entre nous, des acteurs de l’engagement. Ils seront inviter à nous raconter leur histoire, sans faux-semblant et sans langue de bois, dans un format court et efficace.

 

Pour le tout premier épisode, c’est Frédéric Bardeau, co-fondateur et CEO de Simplon, l’école qui apprend à coder à tous, qui se prête à l’exercice. Passé d’une carrière militaire à une agence de communication responsable, il se lance en 2013 dans la tech for good et l’entrepreneuriat social. Lauréat La France s’engage, entrepreneur de l’année 2018 du Boston Consulting Group (BCG), fellow Ashoka 2015 et co-fondateur et président du mouvement de la tech for good FEST et membre du bureau du Mouves, il est une personnalité publique, médiatisée et parfois controversée.

 

Il lance Simplon bille en tête, sans modèle économique, en mettant la priorité sur l’impact social. “Avec nos associés, on parlait d’économie sociale et “suicidaire” au début”, se souvient Frédéric, “mais on a fini par trouver un modèle économique qui marche, au bout de deux ans”. L’activité de l’entreprise (labellisée ESUS), qui génère du chiffre d’affaires, s’est développée et prolongée avec une fondation, qui permet, elle, de recourir à la philanthropie et au mécénat.

 

Quel modèle économique et quels partenariats pour Simplon ? Combien coûte une franchise Simplon ? Quel impact du label ESUS sur le fonctionnement interne ? Comment fait une start-up de l’ESS pour changer d’échelle ? Venez écouter le témoignage de Frédéric Bardeau dans Changer la norme !


 

, , , , , ,