Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 15 février 2019 - 13:20 - Mise à jour le 20 février 2019 - 10:00
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Pour une prise en charge globale des personnes vulnérables

Le Livre Blanc des Vulnérabilités a été présenté ce jeudi 14 février par la Fondation Sanofi Espoir et ses partenaires, en présence de la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn. Véritable manifeste pour une meilleure prise en charge des plus vulnérables, ce livre blanc propose la création d’une plateforme globalisée et unique d’information sur les dispositifs existants.

Pour une prise en charge globale des personnes vulnérables

 

 

Un rassemblement d’experts de toutes les vulnérabilités

 

Comment mieux accompagner les publics les plus vulnérables ? Après huit mois d’une étroite collaboration entre la Fondation Sanofi Espoir et de nombreuses associations et fondations (la Croix-Rouge française, ADSF, Emmaüs Défi, Apprentis d’Auteuil, le Samusocial de Paris…), le Livre Blanc des Vulnérabilités a été présenté le 14 février à l’Institut de France, en présence de la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, et du Haut-Commissaire à l’économie sociale et solidaire (ESS) Christophe Itier.

 

Associations, fondations, ONG et chercheurs ont réunis leurs expertises dans ce livre blanc et dressent un premier constat fort : alors que chacun oeuvre à son échelle et dans son domaine, une approche globalisée de la vulnérabilité serait bien plus efficace. Car la vulnérabilité est en réalité une notion multidimensionnelle, explique le consortium d’experts : “Elle reste indissociable du parcours de vie de l’individu, qui inclut ses relations sociales et affectives, son logement, sa santé, son bien-être, sa formation, son éducation, son emploi”.

 

Une action globalisée et mutualisée

 

Le travail mené par la Fondation Sanofi Espoir et ses partenaires, notamment à l’occasion de la Journée Vulnérabilités et Parcours de vie en France du 19 juin 2018, a permis d’identifier une mauvaise connaissance par les professionnels et les personnes accompagnées des services proposés sur un territoire donné. Malgré l’existence de quelques outils de cartographie, les acteurs et services restent mal répertoriés. Les outils disponibles, souvent difficiles à mettre à jour, restent peu utilisés voire peu connus.

 

Les experts plaident donc pour la création d’une plateforme unique et globale, une interface entre les utilisateurs et les dispositifs déjà existants (outils, sites web, applications, etc.) pour permettre à la fois aux acteurs de mieux articuler leur action dans un territoire, et pour les bénéficiaires d’être mieux accompagnés. Elle serait mise en place dans un premier temps en Ile-de-France, pour être expérimentée et validée.

 

Cette plateforme servirait également de base à la création d’un Institut des Vulnérabilités qui mutualiserait les problématiques, les réflexions, les solutions et les bonnes pratiques, pour mener des actions de sensibilisation et de plaidoyer en faveur de l’approche globale de la personne et favoriser la recherche en ce sens. Selon une étude menée par la Fondation Sanofi Espoir et ses partenaires, 96 % des Français souhaitent que la protection des personnes vulnérables soit une cause importante pour le gouvernement.

 

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer