Aller au contenu principal
Par La Fondation la France s'engage - Publié le 15 avril 2019 - 10:53 - Mise à jour le 25 juin 2019 - 06:29
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Rencontre exceptionnelle entre Barack Obama et les lauréats La France s’engage

L’ex président des États-Unis Barack Obama, aujourd’hui à la tête de sa fondation, a convié 300 jeunes leaders européens pour une rencontre à Berlin, en Allemagne, samedi 6 avril. Huit lauréats de la France s’engage ont été sélectionnés pour participer à cet évènement exceptionnel. Retour avec eux sur une rencontre puissante et inspirante.

Rencontre exceptionnelle entre Barack Obama et les lauréats La France s’engage

Ils ne sont pas prêts d’oublier cette journée. Huit porteurs de projets* sélectionnés par la Fondation la France s’engage ont eu la chance de participer à une journée de rencontre exceptionnelle organisée par la Fondation Michelle et Barack Obama dans la capitale allemande. 350 jeunes européens acteurs du changement ont ainsi été invités à échanger avec un Barack Obama particulièrement inspirant.

 

« Il faut avouer qu’on était tous en mode groupies au premier rang, raconte Claire Duizabo, responsable com’ et communauté du réseau Entourage. Il n’était pas encore arrivé sur scène, on l’a entendu dire ‘Here we go’, et on a tous eu la chair de poule. » Pendant près de deux heures, Barack Obama et ces « jeunes leaders civiques » ont échangé sur l’importance de l’engagement et la manière d’accompagner le changement en Europe et dans le monde.

 

La société civile actrice du changement

 

De cette rencontre, Barnabé Louche, directeur des partenariats et de la communication du réseau Bibliothèques Sans Frontières, retiendra le puissant soutien apporté par l’ex président américain à une jeunesse engagée et créatrice : « Je crois que c’était le lancement de quelque chose. Barack Obama a compris que le monde de demain allait s’écrire avec la société civile. Il nous a dit : ‘vous, jeunes leaders européens, je suis avec vous et je vais vous aider.’ »

 

De son côté, Claire Duizabo d’Entourage a apprécié l’importance donnée par l’ex président aux idées pour changer le monde : « Il croit, comme nous, à la mobilisation citoyenne par la proposition. Mais selon lui, ça ne sert à rien de dénoncer le monde de façon stérile. Tout l’art des changemakers comme nous, c’est celui du compromis pour faire avancer les choses, créer des alliances et pousser les institutions et les gouvernements à bouger.  » Au fil des échanges, les sceptiques du début tombent un à un sous le charme de l’orateur. Sa présence sur scène, sa proximité avec le public ou encore sa capacité à capter le regard, « en ressortant il y avait unanimité », précise Vincent Dallongeville, co-fondateur de l’association Reconnect.

 

Valoriser les porteurs de projets

 

Barack Obama, par le biais de sa fondation, accompagne avant tout des porteurs de projet, une approche très anglo-saxonne. « La Fondation la France s’engage fait plus de bien aux projets. Avec Obama et sa fondation, c’est l’empowerment de la personne pour qu’elle emmène plein de gens avec elle, ce sont deux approches différentes mais complémentaires, poursuit Vincent Dallongeville. C’est pourquoi Barack Obama nous a dit : ‘apprenez à bien communiquer pour emmener les gens avec vous’. »

 

Pour permettre à ces jeunes leaders civiques de grandir et de décupler leur impact, la Fondation Obama entend utiliser son influence et ses ressources : "Grâce à  sa notoriété, sa fondation peut lever des fonds plus que d’autres personnes dans le monde, souligne Barnabé Louche, du réseau Bibliothèques sans frontières. Il y a une sorte de complémentarité, de gémellité dans la démarche du président François Hollande qui soutient à sa façon des projets innovants par le biais de la France s’engage. »

 

Déjà une lauréate de la France s’engage à l’Obama Scholarship

 

Depuis sa création en 2014, la Fondation Obama entend « inspirer, rendre autonome et connecter les gens pour changer leur monde ». Avec son programme Fellowship, la fondation apporte son soutien pendant deux ans à 20 innovateurs civiques autour du monde afin d’amplifier l’impact de leur action. En 2018, la Fondation va plus loin et lance la première promotion de Scholarship, une formation d’un an à l’Université de Columbia, pour 12 leaders civiques engagés dans le changement sociétal.

 

Parmi les lauréats de la première promotion, on trouve notamment Alice Barbe, co-fondatrice de  Singa, association accompagnée par la Fondation la France s’engage. Les huit lauréats français présents à Berlin espèrent à leur tour être sélectionnés pour intégrer la seconde promotion du programme en septembre prochain. « Des types comme ça, il y en a un par siècle !, assure Claire Duizabo du réseau Entourage. Cette rencontre m’a reboostée, ça me donne envie de travailler encore plus et de développer de nouvelles idées car on a une sacrée responsabilité. »

 

 

 

Article modifié le 15 avril 2019.

 

 

* Claire Duizabo (Entourage), Barnabé Louche (Bibliothèques Sans Frontières) Vincent Dallongeville (Reconnect), Louis-Xavier Lecas (Le Carillon), Jacques Henri Strubel  (la Cravate Solidaire), Julie Dautel (Eonef), Samuel Grzybowski et Radia Bakkouch (Coexister).

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer