[Notre-Dame de Paris] Entreprises, collectivités, grandes fortunes: qui a donné?

[Notre-Dame de Paris] Entreprises, collectivités, grandes fortunes: qui a donné?
Les dons affluent depuis l’incendie qui a ravagé une partie de la cathédrale de Notre-Dame, à Paris le soir du 15 avril. Grandes entreprises, mais aussi grandes fortunes, villes et régions, nombreux sont ceux qui se sont proposés pour participer à la reconstruction. Faisons le point.


 

 

 

Entreprises : près de 700 millions d’euros et du mécénat de compétences

 

Groupe Kering (famille Pinault) : 100 millions d’euros.

Groupe LVMH (famille Arnault) : 200 millions d’euros.

 

Pour contrer la polémique sur la défiscalisation des dons qui a enflé dès les premières annonces, la famille Pinault a fait savoir dans un communiqué publié ce jeudi 17 avril qu’elle renonçait à la déduction fiscale sur le don. La famille a expliqué qu’il n’était “pas question d’en faire porter la charge aux contribuables français”.

 

Aujourd’hui 18 avril, selon les informations du Figaro, la famille Arnault a également annoncé que le don de 200 millions d’euros fait avec le Groupe LVMH ne sera pas défiscalisé.

 

Groupe L’Oréal (famille Bettencourt) : 200 millions d’euros.

Groupe Total : 100 millions d’euros.

Française des Jeux : 2 millions d’euros du Loto de Pâques.

AXA : 10 millions d’euros.

Capgemini : 1 million d’euros.

Sanofi : 10 millions d’euros.

Disney : 5 millions de dollars (4,4 millions d’euros)

Groupe Crédit Agricole (Fondation) : 4 millions d’euros

Entité régionale Crédit Agricole d’Ile-de-France : 1 million d’euros.

BNP Paribas : 20 millions d’euros

Société Générale : 10 millions d’euros.

BPCE : 10 millions d’euros.

Media Ney : 100 bitcoins.

 

IBM a proposé 100 000 euros de don immédiat, 250 000 de dons collaborateurs abondés et le reste en campagne et en mise à disposition de consultants.  Le PDG d’Apple, Tim Cook, a également promis un don de la part de l’entreprise américaine, sans en préciser le montant. Tout comme les banques Crédit Mutuel et CIC.

 

Aux États-Unis, la French Heritage Society, organisation basée à New York qui se consacre à la préservation des trésors architecturaux et culturels français, a lancé une page web pour collecter des fonds.

 

France 2 organisera ce samedi 20 avril un concert spécial Notre Dame, présenté par Stéphane Bern. Le parc vendéen du Puy du Fou organisera le 7 juin une représentation exceptionnelle de son spectacle "La Cinéscénie" dont les recettes, estimées entre 300 000 et 360 000 euros, seront reversés au profit de la reconstruction de Notre-Dame de Paris.

 

La Monnaie de Paris a annoncé mardi 16 avril qu'elle allait rééditer une médaille frappée en 2013 pour les 850 ans de la cathédrale Notre-Dame de Paris, dont les bénéfices seront reversés pour la reconstruction.

 

Le PSG  a mis en vente d'un maillot floqué avec Notre-Dame pour aider la reconstruction. 10 euros sera reversé à la Fondation du Patrimoine pour la restauration de la Cathédrale.

 

Gallimard, Le Livre de Poche et Pocket, qui proposent tous leur édition du livre Notre-Dame de Paris de Victor Hugo, vont reverser tout ou partie des bénéfices des ventes de l’ouvrage au profit de la collecte nationale.

 

Le monde du football s’est aussi mobilisé. Nathalie Boy, présidente de la Ligue du Football Professionnel (LFP), a assuré une mobilisation financière. Le club du Paris-Saint-Germain, qui ne fera pas de don, prévoit d’organiser plusieurs événements avec ses partenaires pour permettre de récolter des fonds, et envisage la création d’un maillot collector à cette fin.

 

Des entreprises comme Vinci, Bouygues Construction, Saint-Gobain, Altrad et EDF, ont proposé, plutôt qu’un don, un mécénat de compétences pour participer à la reconstruction. La Confédération des petites et moyennes Entreprises (CPME) a indiqué se tenir prête à mobiliser son réseau national d’artisans. Le groupe Air France-KLM va mettre en place un système de collecte volontaire auprès de ses clients et Air France assurera le transport gratuit de tous les acteurs qui participeront à la reconstruction de la cathédrale.


 

Des entreprises comme Groupama ont quant à elles proposé un mécénat en nature, en particulier pour fournir les 1 300 chênes centenaires nécessaires à la reconstruction de la charpente.


 

Particuliers : hors des cagnottes, des dizaines de millions d’euros

 

Marc Ladreit de Lacharrière : 10 millions d’euros.

Henry Kravis (homme d’affaires américain, cofondateur du fonds d'investissement KKR) : 10 millions de dollars (8,85 millions d’euros).

Lily Safra (milliardaire brésilienne) et la fondation Edmond Safra : 10 millions d’euros.

Olivier et Martin Bouygues : 10 millions d’euros.


 

Les particuliers ont été incités à faire des dons sous d’autres formes. Orange a lancé une collecte de fonds par SMS, en France et à l’international et débloquera un “budget exceptionnel”.

 

L’entreprise microDON, qui met en place l’arrondi solidaire, a annoncé que les dons récoltés par ses entreprises partenaires Monoprix, Franprix et Kusmi Tea, entre le 17 avril et le 5 mai, seront reversés à la collecte de la Fondation de France pour la reconstruction de la cathédrale, via le fonds de dotation Le Réflexe Solidaire.


 

Collectivités : plus de 62 millions d’euros

 

Les collectivités se sont aussi mobilisées, et plusieurs d’entre elles voteront prochainement des aides exceptionnelles pour la reconstruction de la cathédrale.

 

Région Ile-de-France : 10 millions d’euros.

Ville de Paris : 50 millions d’euros.

Ville de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) : 10 000 euros.

Région Auvergne Rhône Alpes : 2 millions d’euros.

Ville de Romans-sur-Isère : 35 000 euros.

Ville de Cannes : 10 000 euros. Elle va également recueillir des dons internationaux au festival de Cannes et va installer des urnes à dons dans son hôtel de ville et dans les mairies annexes.

 

Plus surprenante, l’aide proposée par la ville hongroise de Szeged, pour un montant de 10 000 euros. La ville aurait été aidée par Paris il y a 140 ans après avoir été inondée, et a retourné son aide, “dans un esprit de solidarité européenne”.

 


 

, , , , ,