Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 19 avril 2019 - 05:28 - Mise à jour le 19 avril 2019 - 05:35
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[SHOPPING] Atelier Bartavelle : valoriser l’artisanat du bassin méditerranéen

Chaque vendredi, Carenews vous propose une idée shopping solidaire. Cette semaine, nous vous présentons Atelier Bartavelle, une marque de vêtements qui prône les valeurs de la slow fashion en créant des éditions limitées en collaboration avec des artisans et des créatifs. Ses fondatrices ont également monté un projet pour valoriser le savoir-faire local du bassin méditerranéen.

[SHOPPING] Atelier Bartavelle : valoriser l’artisanat du bassin méditerranéen

 

 

Une slow fashion collaborative

 

Atelier Bartavelle voit le jour en 2014, fruit de la rencontre entre Alexia Tronel, spécialisée dans le développement durable et Caroline Perdrix, diplômée de la Chambre Syndicale de Couture Parisienne. Tirant son nom de l’oiseau rare du roman La Gloire de mon père de Marcel Pagnol, la marque a pour but de créer un « nouveau luxe », plus engagé et plus durable. Basée entre Paris et Marseille, Atelier Bartavelle s’inspire de la Méditerranée et crée des vêtements féminins et parfois unisexes, disponibles en petit nombre sans égard au cycle saisonnier de la mode.

 

Les collections sont conçues et créées en circuit court, en collaboration avec des artisans locaux. Sur chaque pièce, l’étiquette indique la provenance et le nom de celui qui l’a fabriqué. Revendiquant un caractère collectif, la marque collabore également avec des artistes et d’autres enseignes comme La Redoute et Manifeste 011. Depuis son lancement, Atelier Bartavelle est soutenu par les Ateliers de Paris, et a reçu de nombreux prix, dont le « Prix Premières Collections » du Ministère de la Culture en 2018 et le « Coup de cœur » de la Fondation EY en 2017.

 

Mettre en valeur le savoir-faire méditerranéen

 

En 2018, Alexia Tronel et Caroline Perdrix ont également lancé le projet associatif Itinérance avec le soutien du ministère de la Culture, de Voyageurs du monde et de anti_fashion_project. Durant deux ans, les fondatrices voyageront dans 5 pays du bassin méditerranéen pour aller à la rencontre des artisans locaux et mettre en valeur leur savoir-faire à travers des mini-collections. L’été dernier, une collection de 13 pulls uniques ont été tricotées avec des grands-mères, ou « yayas », sur l’île grecque de Tinos, avec du coton venue d’Athènes. Le projet a permis à ces femmes de se structurer en association et reverser les bénéfices futurs de leurs tricots à l’hôpital local.

 

Le projet est actuellement en Tunisie avec des brodeuses berbères qui luttent pour garder leur artisanat traditionnel en vie. Itinérance ira ensuite au Liban, au Maroc et en Turquie, afin de célébrer le patrimoine de la région mais aussi mettre en lumière les défis socio-économiques et environnementaux qui la bouleversent présentement.

 

#workinprogress #embroidery #modeecoresponsable #slowfashion #tunisie @itinerance_mediterranee

Une publication partagée par Atelier Bartavelle Paris (@atelierbartavelle) le

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer