[POSITIVONS] PimPamPost, le service de transport positif de la slow fashion

[POSITIVONS] PimPamPost, le service de transport positif de la slow fashion
Comme chaque lundi, Carenews partage avec vous une initiative innovante pour démarrer la semaine de bonne humeur. Aujourd’hui, on vous présente PimPamPost, un service de transport éco-responsable pour les créateurs et créatrices de mode éthique en Europe.


 


 

C’est de la slow fashion qu’est né PimPamPost, dont les fondateurs souhaitaient à l’origine lancer un pantalon 100 % responsable. Constatant qu’aucune solution de transport responsable sur le point de vue social comme écologique n’existait, Ben Chartoire, Guillaume de Rocquigny et Pierre Lascabettes ont décidé de créer un service adapté à la mode éthique européenne. 

 

PimPamPost : l’évolution d’un modèle d’affaires

 

L’enjeu était triple : il s’agissait de diminuer le coût des livraisons en Europe, d’en améliorer la fiabilité ainsi que d’en réduire l’impact sur l’environnement. Benjamin Chartoire, directeur et cofondateur, expliquait après le lancement de PimPamPost en 2017 avoir mis au point « un service postal transfrontalier et collaboratif totalement standardisé (une catégorie de colis / un délai / un prix unique) fonctionnant sur une application mobile ». Autrement dit, « le Blablacar de l'envoi de colis », résumait-il au Petit journal, puisque l’application permettait alors à tous les particuliers d’envoyer des colis. Pour obtenir un tarif compétitif, réhumaniser les envois et en minimiser l’empreinte écologique, les transporteurs étaient des voyageurs fréquents. 

 

En 2018, la société a affiné sa clientèle, et le service est depuis uniquement dédié aux professionnels de la slow fashion en Europe. Marques, agences voire ateliers s’en servent pour des envois professionnels comme au détail. Les transporteurs sont désormais tous des professionnels du transport de voyageurs, particulièrement des autocars, qui voyagent généralement avec des soutes quasiment vides. Un système qui permet de garantir une livraison à l’international dans un délai de 3 jours à un tarif compétitif et avec une empreinte environnementale réduite.

 

Drop shipping et e-commerce positif en France

 

Des solutions logistiques au Portugal, proches des lieux de confection, et l’exploitation de la route entre le nord du pays et la France permettent en effet une expédition en flux tendu, évitant un passage systématique par Paris, coûteux sur tous les plans. Benjamin Chartoire explique que PimPamPost « développe le drop shipping, en proposant une plateforme logistique (BtoB et BtoC) aux marques et aux producteurs afin d’améliorer l’efficience (économique et environnementale) de l’opération d’expédition au client final ». 

 

Début octobre 2019, la société lancera ses premières opérations régulières de transport de marchandises en France pour un client français. Un test inédit d’une solution e-commerce positive au sein de l’Hexagone, avant d’élargir les frontières de PimPamPost dans le reste de l’Europe à l’horizon 2020. Une levée de fonds est en effet en cours pour ouvrir d’autres routes de transport et s’adapter aux flux actuels de la slow fashion, entre l’Allemagne et la Pologne par exemple. L’objectif : couvrir l’Europe fin 2020. 

 

Par ailleurs, afin d’honorer ses engagements responsables, en plus de ses modes de transport l’entreprise a lié des partenariats pour l’environnement. Pour chaque transaction réalisée, PimPamPost verse ainsi un montant à l’association Wings Of the Ocean afin de financer ses missions scientifiques en mer et ses campagnes de collecte de plastiques dérivants — qui seront re-transformés afin d’alimenter la slow fashion en matériaux éthiques. 

 

, , , , , ,