Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 30 septembre 2019 - 08:41 - Mise à jour le 30 septembre 2019 - 08:54
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[POSITIVONS] Vépluche, la start-up qui composte les biodéchets des restaurants

Chaque semaine, Carenews vous propose un projet innovant, social et/ou solidaire pour commencer la semaine de bonne humeur. Aujourd’hui, nous vous parlons de Vépluche, une start-up qui collecte les biodéchets de restaurants pour en faire du compost distribué aux agriculteurs.

[POSITIVONS] Vépluche, la start-up qui composte les biodéchets des restaurants

 

 

 

 

Un circuit court et circulaire anti-gaspillage

 

Diplômée de Sciences Po, Clara Duchalet, 25 ans, a créé à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) une solution innovante en matière de gestion des déchets. Basée sur le constat que les 3/4 des poubelles des restaurants commerciaux sont remplies de déchets alimentaires, Vépluche lutte contre le gaspillage et promeut un circuit court et circulaire. 

 

C’est en janvier 2018, après avoir « découvert les possibilités de l’entrepreneuriat social chez Phenix », a expliqué Clara Duchalet au Monde, qu’elle s’est lancée dans l’aventure de Vépluche. Avec le soutien du programme international Women4Climate, destiné à former les futures leaders de la lutte contre le changement climatique, dont elle est membre, et l’aide de son mentor, Karine Bidart, directrice générale de l’Agence Parisienne du Climat. 

 

Deux triporteurs 100 % électriques livrent aux restaurants partenaires des fruits et légumes en échange de leurs épluchures. Le principe est simple : pour 1 kg de biodéchets collectés, 1 kg de produits sont livrés.

 

Les épluchures sont ensuite transformées par des composteurs électro-mécaniques homologués, qui « brassent la matière organique en continu pour produire un engrais de qualité, stable et commercialisable en seulement quelques semaines ».

 

Une solution applicable pour les collectivités et les particuliers

 

Ce compost est distribué gratuitement ou à un tarif avantageux à des agriculteurs locaux, qui proposent en échange des prix intéressants à Vépluche sur leurs fruits et légumes. La start-up fournit ainsi aux restaurateurs·trices des produits adaptés à leurs besoins, que leurs déchets ont aidé à faire pousser. 

 

Un cercle vertueux à l’empreinte carbone limitée, que Clara Duchalet développe pour les collectivités et les particuliers. « On pourrait enlever 5 000 camions de livraison de Paris, vous imaginez l’impact ? », a-t-elle souligné auprès du Monde.

 

 

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer