Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 14 novembre 2014 - 16:08 - Mise à jour le 11 février 2015 - 13:54
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[REPORTAGE] La musique pour des enfants privés d'enfance

Nous sommes à Acapulco, dans un quartier pauvre qui subit, comme tant d'autres, d'importants problèmes de violence. C'est là qu'un musicien a décidé de monter un orchestre un peu spécial...

[REPORTAGE] La musique pour des enfants privés d'enfance

Le Renacimiento est un quartier d'Acapulco qui n'a pas vu de touristes depuis longtemps. Ici pas de plongeons, de mariachis ou de margaritas. Juste la misère, les habitats précaires, les gangs, les trafiquants de drogue. Et des enfants privés d'enfance.

C'est que le violoniste mexicain Amilcar Montero a choisi d'aider, en leur donnant un instrument de musique et en les faisant jouer en orchestre.

"Quand nous avons ouvert les inscriptions, raconte le musicien, nous pensions accueillir 150 enfants, mais le premier jour, 320 se sont présentés. C'était bouleversant, tous craignaient de ne pas être pris, alors, nous les avons tous acceptés."

Selon le père de l'un de ces enfants, joueur de hautbois prometteur, "La création de cet orchestre pour nos enfants est vraiment quelque chose d'important parce qu'il leur donne une autre perspective de vie. Ils apprennent à jouer d'un instrument, ce qui pourra peut-être leur servir dans la vie, mais l'essentiel est d'apprendre quelque chose."

Leur répertoire est assez vaste, allant de Nabucco à la 9ème symphonie de Beethoven, en passant par certains standards de la musique mexicaine. Le tout est d'apprendre à jouer ensemble, et de découvrir - Mot qui sonne souvent faux dans cette région du monde - L'harmonie.

Le gouvernement, qui finance ce projet, a clairement indiqué ne pas souhaiter faire des virtuoses mais simplement aider éduquer ces enfants à travers la rigoureuse discipline musicale. Et, apparemment, cela fonctionne: depuis qu'ils ont intégré l'orchestre, la majorité de ces enfants a vu sa moyenne scolaire s'améliorer. Et surtout ils se détournent des charmes vénéneux de la rue pour s'adonner à la musique qui, pour beaucoup, est devenue une véritable passion.

De nombreuses représentations ont lieu régulièrement à Acapulco. A Noël dernier, c'était le ténor international Placido Domingo, issue des quartiers défavorisés de Mexico qui interprétait l'Hymne à la Joie avec le jeune orchestre. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que cet hymne va continuer à résonner dans les oreilles et dans les coeurs des habitants du Renacimiento: malgré la tentation de la violence, des drogues et de l'argent facile, aucun des jeunes de l'orchestre n'a, à ce jour, abandonné. 

Là où bat le cœur du monde, découvrez les reportages d’Alexandre Brecher

Co-fondateur de Carenews, Alexandre Brecher est un infatigable voyageur. Après avoir travaillé en France en tant que journaliste, il s’engage pour la mission des Nations Unies en Afghanistan. Depuis, il parcourt ces zones de conflit où l’histoire s’écrit à toute vitesse, comme le Libéria, la Côte d’Ivoire, l’Afrique du Nord, le Mali, la Centrafrique et l’Irak. Aujourd’hui basé à Yaoundé, au Cameroun, il présente sur Carenews ses reportages, récit des petites histoires qui font la grande, portraits d’une monde en perpétuel changement qu’il ne cesse d’explorer, fidèle à sa devise : « Les hommes pensent qu’il font des voyages, en fait ce sont les voyages qui nous font – ou nous défont. »

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer