Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 4 janvier 2013 - 17:08 - Mise à jour le 17 juillet 2014 - 08:20
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Alerte rouge levee a La Reunion

L'alerte cyclonique rouge interdisant à la population de sortir "pour quelque cause que ce soit" a été levé ce jeudi soir, a annoncé le préfet. Entre 80.000 et 100.000 foyers demeurent sans électricité.

La Réunion a évité le pire. Le cyclone tropical Dumile s'est éloigné de La Réunion jeudi après-midi, après un passage dans la matinée à une centaine de kilomètres de sa côte ouest sans faire de dégâts majeurs mais privant d'électricité entre 80.000 et 100.000 foyers ce jeudi soir. L'alerte rouge a finalement été levée à 20 heures à La Réunion (17 heures en métropole). Malmené par des vents ayant soufflé en moyenne à 140-150 km/h et à plus de 170 km/h en rafales, le réseau électrique d'EDF qui a le plus souffert du cyclone. De nombreuses lignes ont rompu principalement dans l'ouest et le sud. Suites à des crues, l'eau est également devenue impropre à la consommation dans 45.000 foyers. Dumile n'aura provoqué aucun décès. 14 personnes dont un pompier ont été légèrement blessées et ont reçu des soins à l'hôpital, a indiqué la préfecture. 300 personnes ont également été accueillies, à titre préventif, dans des centres d'hébergement ouverts par les communes. Selon les premières constatations, les dégâts sur l'île semblent limités. "Il n'y a pas eu de catastrophes significatives", a souligné le préfet Jean-Luc Marx. Il faudra néanmoins attendre quelques jours pour mesurer les dommages causés à l'agriculture, en particulier aux productions maraîchères dont les prix flambent généralement après chaque cyclone. Le réseau routier a été relativement épargné, selon un premier bilan de la Direction régionale des routes, mais devra être nettoyé sur plusieurs tronçons avant d'être à nouveau praticable, des petits éboulis et des tronçons d'arbres encombrant la chaussée. A Saint-Louis, deux radiers ont été emportés par les eaux, sur une route à grande circulation. De nombreux autres radiers ont été submergés par les rivières en crue et demeurent fermés à la circulation. "Ce sera le gros point noir pour les jours à venir", a prévenu le préfet.
Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer