Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Prévention: Le barbecue, oui, mais avec modération

Prévention: Le barbecue, oui, mais avec modération
L’article qui va suivre est tiré du Journal de l’Institut Curie n°100, page 5.


Le barbecue est-il cancérigène ?

La conclusion combat peut-être les idées reçues mais, en l’état actuel des connaissances, pas besoin de se priver du barbecue, il faut juste ne pas en abuser.

Certes, plusieurs études ont analysé le lien entre cancer et consommation de viande rouge, ou entre cancer et cuisson de la viande à haute température.

Certaines études montrent ainsi un lien entre les méthodes de cuisson et les cancers de l’estomac, du côlon et du rectum. toutefois, ces résultats restent controversés. Quant au risque associé à la seule consommation de viande, il est relativement faible ou modéré. On retiendra ainsi que l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) a annoncé cet été ses nouvelles préconisations : placer la grille au moins 10 cm au-dessus des braises, privilégier l’usage de charbon de bois épuré, éviter la chute de graisse dans les flammes. Quant aux experts nutritionnistes, ils recommandent de ne pas consommer les parties carbonisées des viandes grillées.

 J. M.

, , , , ,