Aller au contenu principal
Par Kri'gouille Cameroun - Publié le 2 février 2015 - 09:46 - Mise à jour le 11 février 2015 - 14:07
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Opération fournitures scolaires

Nous avons effectué une opération de collecte de fournitures scolaires dans le Leclerc de Rivières - La Rochefoucauld et l'Intermarché de Montbron (Charente) le samedi 13 septembre pour, d'une part récolter des fournitures scolaires à amener avec nous au Cameroun, d'autre part faire de la communication auprès de la population locale. Il a fallu nous diviser en deux équipes pour occuper les deux supermarchés qui nous ont si gentiment accueilli : Coraline, Antoine, Servane et Céline d'un côté ; Armelle, Anthony, Malo, Lisette et Julia de l'autre. Notre idée était d’intercepter les gens à l’entrée des supermarchés et de les aborder avec GENTILLESSE et COURTOISIE, afin de leur expliquer notre projet humanitaire, tracts à l'appui, et de leur demander d’acheter, au passage de leurs courses, un article scolaire ou deux.

Opération fournitures scolaires

De l'ouverture des magasins jusqu'au débordement des caddies, nous nous sommes postés aux différentes entrées avec, il faut le dire, un peu de timidité. Au début, on se disait qu’on aurait du mal à aborder les gens, que nous n’allions pas être très efficaces. Après tout, c’était la première fois qu’on faisait ce genre de chose, aborder des inconnus à longueur de journée n’était pas dans nos habitudes. Mais les gens ont commencé à affluer et nous avons pris l’habitude de leur faire un speech le plus court et efficace possible. C’en est même devenu un jeu ! Nous nous somme mis à échafauder de nombreuses stratégies que l’on aurait pu mettre en place : attirer les gens avec un paquet de bonbons, faire croire qu’il y avait un IPhone 6 à gagner, ou encore dire aux gens que,s’ils trouvent les deux fautes d’orthographe sur le tract, on leur offrait une boîte de brownies. Armelle et Anthony ont même dansé un petit Rock sur du Jean-Jaques Goldman, plus tard dans l’après midi.

 

La technique la plus efficace était de préparer plusieurs discours plus ou moins longs et de les sortir en fonction de la vitesse de marche. Par exemple, pour quelqu’un de pressé et peu intéressé : « Bonjour, c’est pour un projet humanitaire, tenez, si vous avez envie de faire une bonne action aujourd’hui… ». Après, pour quelqu’un d’intéressé et attentif, on prenait plus de temps pour leur expliquer le but de l’association et ce qu’on compte faire dans notre projet. Pour ma part, mon speech préféré reste « B’jour, on est une association humanitaire, on cherche du matériel scolaire pour une école au Cameroun, si vous voulez y participer, vous êtes les bienvenus ! » (et là, je montre d’un geste de la main le caddie déjà à moitié plein de fournitures neuves, qui sortent tout juste des rayons, histoire de faire passer le message).

 

L'expérience a été très positive ! (dans l'ensemble, hein, on vous passe les quelques ronchons qui font partie du pourcentage de clients du samedi), car les caddies ce sont rapidement remplis. De plus, la plupart des participants venaient nous apporter non pas un petit cahier, mais un ensemble de plusieurs articles !

Nous avons aussi pu partager l'expérience d'autres personnes, qui nous fait part de leur vie associative et humanitaire. Plusieurs personnes nous ont fait part de leur soutien, et nous ont encouragés. On a même rencontré une professeur des écoles qui nous a ramené « de quoi équiper une classe de vingt » en cahiers et crayons

 

Un petit nombre de personnes voulait être assuré de la finalité du projet, et tous nous ont aidé après que nous leur ayons expliqué les tenants et les aboutissants de l'initiative. Avoir des jeunes du terroir local qui se lancent dans ce genre de choses plaît à pas mal de personnes !

 Notre bilan en quelques chiffes :

- 530 cahiers

- 2750 stylos billes

- 36 cartables !

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer