Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 4 février 2013 - 13:49 - Mise à jour le 28 mars 2017 - 07:11
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Mobilisation pour le maintien des aides alimentaires: Air Food

Si vous êtes passés aujourd'hui sur le parvis des Droits de l'Homme, place du Trocadéro à Paris, vous avez sans doute remarqué un banquet d'un nouveau genre: l'Air Food, c'est une opération de mobilisation pour le maintien du Programme d'Aide Européen aux Plus Démunis (PEAD), aujourd'hui menacé par certains états membres. Et pour marquer les esprits, quoi de mieux que de... Faire semblant de manger!

Mobilisation pour le maintien des aides alimentaires: Air Food
Malgré la pluie, une bonne centaine de personnes étaient présentes à cette "Mobilisation Express", ou "FlashMob". Parmi eux, Les Banques Alimentaires, la Croix-Rouge Française, le Secours Populaire et les Restos du Cœur, des élus Europe Écologie les Verts, Parti Socialiste et Front de Gauche, des artistes parisiens comme les Airnadettes et le Palma Show, et quelques curieux venus défendre les aides alimentaires. "L'Europe nourrit aujourd'hui 18 millions de personnes grâce à un fonds d'aide de 3,5 milliards d'Euros, a confié Karima Delli, députée européenne du parti Europe Écologie Les Verts à notre journaliste. Malgré le fait qu'une grande majorité des pays européens soit favorable au maintien de cette aide, une minorité de blocage n'en veut pas. On parle aujourd'hui d'amputer cette aide de 1 milliard, voire de la supprimer." A l'horizon 2014, ce fonds d'aide aux plus démunis devra également couvrir les autres problèmes sociaux, notamment le logement. Ce qui veut dire moins de moyens pour lutter contre l'insécurité alimentaire. Selon Mme Delli, "Ce type de mobilisation citoyenne, qui se fait aussi dans les autres états membres, a pour but de sauver les aides alimentaires, et d'éviter leur suppression en 2014. C'est une démarche très importante dans une optique de mobilisation à l'échelle européenne." Parmi la foule, des bénévoles des Restos du Coeur. "Sous prétexte de la rigueur, tout est possible, affirme l'un d'entre eux. Aux Restos du Coeur, on aide des gens pauvres, pas politisés. Si le plan d'aide est supprimé, on perd un pourcentage à deux chiffres de notre budget, et c'est très grave!" Clément Ortega-Pelletier, élu du Front de Gauche dans les Yvelines (78) est quant à lui venu ici pour "faire passer deux messages, tout d'abord montrer notre soutien aux associations, d'autre part le fait que nous nous trouvons actuellement dans un système qui plonge des milliards d'européens dans la crise. Soit nous restons assis les bras croisés, soit nous décidons d'éradiquer la misère une bonne fois pour toutes". D'autres évènements de ce type sont prévus pour aujourd'hui à Montpellier, Lille, Dijon, Bordeaux, Limoges, Clermont-Ferrand et Caen. Au niveau européen, la ville de Madrid a aussi prévu de se mobiliser. Souhaitons que les nombreux journalistes présents relaient l'information afin de donner à cette mobilisation express l'impact nécessaire pour sauver cette aide alimentaire vitale, mais aujourd'hui en danger.
Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer