Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 27 mars 2015 - 10:27 - Mise à jour le 9 avril 2015 - 08:27
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[EDITO] J'ai un métier génial : je participe au développement du mécénat

Comme tout métier, il a des inconvénients : on ne sait souvent pas où donner de la tête tant les projets formidables et les personnes sincèrement engagées sont nombreux. Et quand on sait que sur Carenews on est supposés donner un panorama le plus exhaustif possible, c'est parfois frustrant !

[EDITO] J'ai un métier génial : je participe au développement du mécénat

Mais ce métier comporte aussi de nombreux motifs de contentement. D'abord, j'aide les gens, et plus particulièrement les entreprises, à donner de l'argent. Je les aide aussi à en tirer de la satisfaction, ce qui dans le monde professionnel n'est pas négligeable. J'accompagne aussi les associations, les porteurs de projets d'intérêt général, à demander de l'argent aux entreprises et à solliciter les particuliers pour les soutenir.

Quand on fait ce métier on est souvent confronté à des histoires pas faciles, à des malheurs, à la misère. Mais tous les jours on découvre une nouvelle association qui déploie des trésors d'imagination et de compétences pour résoudre les problèmes les plus complexes. On rencontre des gens extraordinaires qui permettent souvent à des gens en difficulté de faire des choses ordinaires. 

Et puis c'est un métier qui, s'il est souvent vu de loin comme bizarre voire kitsch (travailler avec des associations, est-ce un vrai travail ? le mécénat c'est loin d'être THE sujet dans une entreprise, non ?), permet d'assister au développement d'innovations sociales, environnementales formidables. Dans ce secteur on complète les actions de l'Etat, on innove aussi pour apporter des réponses à de nouveaux problèmes, avec une souplesse bien utile.

Enfin dans les entreprises mécènes on rencontre aussi des gens super : la politique de mécénat est soit portée par une personne aux convictions philanthropiques fortes, soit diffusée petit à petit par une équipe pragmatique et à l'écoute de l'air du temps. Dans tous les cas on aborde l'entreprise autrement : les barrières longtemps édifiées en rempart contre une société civile méconnue sont tombées, et on avance avec elle vers une co-construction de la RSE.

Je fais un métier génial, je participe au développement du mécénat, sujet bientôt essentiel j'en suis persuadée, dans la majorité des entreprises ...

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer