Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 29 avril 2015 - 15:10 - Mise à jour le 14 mai 2015 - 07:04
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Stratégie pour attirer les mécènes dans l’Enseignement supérieur : cinq conseils

Les entreprises, fonds de dotation et fondations privées soutiennent fréquemment les universités ou grandes écoles, notamment en matière de recherche. Le site EducPros livre quelques conseils pour séduire avec efficacité les mécènes de l’enseignement supérieur.

Stratégie pour attirer les mécènes dans l’Enseignement supérieur : cinq conseils

Voici une synthèse des conseils livrés par le site Educpros : 

Ne pas défendre son établissement en premier lieu

Il est préférable de mettre en valeur le projet porté, avant de présenter l’institution à son origine. La renommée ne fait en effet pas tout : « Ce n'est pas à cause de son nom ou d'une belle plaquette de fundraiser que nous allons recevoir un établissement », confirme Armand de Boissière, secrétaire général de la Fondation Bettencourt Schueller.

Avoir un projet précis

Il est conseillé de sélectionner deux projets, et non de proposer un catalogue. Les critères de choix ? L’intérêt de l’établissement mécène, et un enjeu sociétal réel, notamment dans le domaine de la science.

Mettre en avant les bonnes personnes

Le mécène place avant tout sa confiance en une personne. Quelqu’un de charismatique et proche du projet (comme un chercheur, et non, forcément, un directeur d’établissement), tout en étant capable d’adapter son discours à des non-académiques, a toute les chances de séduire.

Ne pas parler d’argent tout de suite

Ne jamais évoquer l’aspect financier au premier rendez-vous, mais attendre que le projet soit retenu. Il faut aussi se méfier des signatures hâtives car des discussions plus longues, permettant d’affiner le projet, peuvent aboutir à l’obtention d’une enveloppe bien plus importante pour la fondation universitaire.

Garder le pouvoir

Enfin, notamment sur les sujets de recherche fondamentale, l’institution doit garder la main. Donner l’impression au mécène qu’il peut définir le projet lui-même peut être contre-productif : celui-ci préfère sentir un vrai « capitaine » !

 

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer