Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 6 mai 2015 - 15:01 - Mise à jour le 19 mai 2015 - 10:32
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[D’AILLEURS] Séisme au Népal : le don au cœur de la catastrophe

Le Népal en plein désarroi. Déjà fortement touché par le séisme du 25 avril, le pays a connu une réplique du séisme mardi dernier. Des secousses de magnitudes 7,4 sur l'échelle de Richter qui alourdissent encore davantage le nombre de morts, de blessés et de sinistrés dans cette région du monde. Selon l'Institut d'études géologiques des Etats-Unis (USGS), il y aurait déjà 40 nouveaux morts et plus de 1100 blessés. Un triste bilan qui s'ajoute au plus de 8000 personnes décédées lors du premier tremblement de terre. Lorsqu'un tragique évènement de cette nature se manifeste, le don prend heureusement son envol... Focus sur quelques actualités sur le sujet en plein coeur de la catastrophe népalaise.

[D’AILLEURS] Séisme au Népal : le don au cœur de la catastrophe

Le don, le meilleur vecteur suite à une catastrophe ? Le plus efficace sans nul doute face à l'urgence pour aider les équipes locales à secourir les populations. Le géant des réseaux sociaux s'est joint à cet élan solidaire dès le premier séisme en lançant une campagne d'abondement des dons. Une idée très astucieuse pour pousser les internautes à soutenir financièrement le Népal qui vit des heures particulièrement difficiles. Concrètement, Facebook a mis à la disposition de ses utilisateurs un système qui permet de faire directement un don à l'International Medical Corps. La particularité de cette campagne, au-delà de la praticité, est que le réseau social s'engage à doubler les dons à hauteur de 2 millions de dollars comme il a déjà pu le faire lors du pic de l'épidémie d'Ebola. Si les dons atteignent le plafond, ce seront donc 4 millions de dollars qui seront reversés à l'association.

Du côté des Suisses, c'est l'agacement qui a fait son apparition face à l'envoi conséquent de sms de demande de dons la part des organisations caritatives. Les organismes de protection des consommateur dénoncent même une forme d'abus et d'harcèlement. Dans ce pays, les associations peuvent utiliser ce type de procédés lors de grandes catastrophes. Cependant, la fondation alémanique de protection des consommateurs SKS souhaiterait que cela cesse et que d'autres canaux soient privilégiés. Malgré les protestations, les résultats des demandes par sms s'avèrent très positifs avec de nombreux dons récoltés par ce biais comme l'annonce l'association Helvetas.

Certaines stars ont aussi été particulièrement sensible au sort des népalais comme le footballeur Cristiano Ronaldo. Le célèbre sportif du ballon rond a lancé un appel au dons suite à la première catastrophe auprès de ses 100 millions de fans via sa page Facebook. 

Crédit Photo

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer