Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 21 mai 2015 - 12:21 - Mise à jour le 7 décembre 2017 - 16:41
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[D'AILLEURS] Fondation Gandur : l'Égypte antique dans les musées japonais.

Créée en 2010, la Fondation Gandur pour l’Art poursuit le but de rendre l’art accessible, de ne pas enfermer les œuvres dans des coffres mais de le présenter au public. C’est ainsi que des oeuvres archéologiques de l’antiquité égyptienne issues de la collection de Jean-Claude Gandur vont parcourir le Japon avec une exposition itinérante baptisée « Art et magie de l’Egypte antique, Trésors de la Fondation Gandur pour l’Art ».

[D'AILLEURS] Fondation Gandur : l'Égypte antique dans les musées japonais.

Jean-Claude Gandur est un entrepreneur suisse familier du milieu de l’art depuis l’enfance. Sensible à ce domaine, il a toujours eu pour philosophie que l’art devait être montré, accessible à tous. C’est dans cette idée qu’il crée sa Fondation pour l’Art qui lui permet de présenter sa collection au public au travers de diverses expositions organisées dans différents pays, en prêtant certaines œuvres à des musées, en publiant des catalogues de références… La fondation développe également des partenariats avec différentes institutions culturelles en Suisse mais aussi en Espagne.

L’exposition installée au Japon, au musée Asahikawa Museum of Art de l’île d’Hokkaido, depuis le 17 avril, se terminera le 21 juin et sera ensuite présentée dans trois autres villes japonaises dont Tokyo. Elle regroupe de nombreuses œuvres archéologiques égyptiennes appartenant à la collection de la Fondation Gandur.

Cette exposition a pour objectif de faciliter l’appréhension de la civilisation antique égyptienne au travers de son art et de la part que la magie prend dans cet art. Elle s’organise autour de trois thématiques pour guider le visiteur : les hiéroglyphes, les matériaux et les couleurs.

Des pièces de cette riche collection ont déjà été présentées lors d’expositions en Suisse, aux États-Unis et le seront bientôt en France au MUCEM, à Marseille.

La volonté de la fondation de partager les œuvres de la collection Gandur avec le public, de rendre l’art accessible à tous en ne gardant pas jalousement ses possessions dans des coffres à l’abri des regards montre un aspect particulier de l’investissement d’une fondation dans la culture. Ici, financer l’art n’est pas un priorité, ce qui l’est c’est de pouvoir faire bénéficier aux musées, au public des oeuvres d’une collection riche d’Histoire.

Source

Crédit Photo

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer