Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 22 mai 2015 - 12:22 - Mise à jour le 28 mai 2015 - 09:08
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[MERCREDI EN IMAGES] Campagne choc contre l'excision

L'association 28 Too Many lance une campagne contre l'excision. Affiches choc.

[MERCREDI EN IMAGES] Campagne choc contre l'excision

Pour lutter contre l'excision, l'association 28 Too Many a décidé de détourner six drapeaux européens, déchirés et recousus avec du barbelé rouillé, pour illustrer l'aspect barbare des mutilations génitales. 

D'après l'association, trois millions de femmes et filles sont exposés au risque d'excision chaque année. La campagne a été réalisée par l'agence britannique Ogilvy & Mather. Avec le slogan " Les mutilations génitales féminines n'ont pas que lieu dans des endroits reculés ", l'association veut montrer que le fléau n'est pas isolé. Sur le site de l'ONG, on peut y lire que l'excision n'a pas lieu qu'en Afrique mais aussi en Amérique, Autrsalie, Asie, Moyen-Orient et dans beaucoup pays d'Europe, même si l'organisme porte ce nom en référence aux 28 pays d'Afrique (et leurs diasporas) qui pratiquent régulièrement cette mutilation sur les filles âgées de 4 à 14 ans.

Cette tradition est justifiée sur place par la préservation de la virginité, l'amélioration du plaisir sexuel masculin, l'interdiction de l'orgasme féminin, des raisons hygiéniques voire même esthétiques.

Cette pratique moyen-âgeuse a de graves conséquences sur la santé des femmes concernées. Sans parler de la douleur, l'excision est parfois à l'origine de la stérilité, provoque des hémorragies et des complications lors de l'accouchement, entre autres dégâts. 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer